Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Fil d'Argent (Rebecca G.)

La fatalité de l'escargot...

21 Avril 2015 , Rédigé par Reb. Publié dans #Etats d'âme

La fatalité de l'escargot...

C'en est presque (j'ai bien dit "presque") désespérant.

J'avance à la vitesse d'un escargot. Dix mille choses à faire et seulement 24h dans une journée...!

Quelles sont mes chances d'avancer sur mon manuscrit de manière satisfaisante quand il faut ramasser les tristes épaves du petit déjeuner des enfants laissés à la cuisine, quand il faut laver la pile de vaisselle avant qu'elle ne déborde (quand même, 'ya des limites à toute chose...), quand le téléphone n'arrête pas de sonner, et qu'il faut bien préparer quelque chose de comestible pour ces pauvres êtres AFFAMES qui vont rentrer ce midi. Quand le portable (le nouveau :) - voir ici http://lefildargent.over-blog.com/2015/04/mieux-vaut-en-rire.html, pour ceux qui ne connaissent pas encore son histoire) - , bipe toutes les demi-heures (oui, oui, c'est possible, même en restant connectée!!)...

Tiens, encore un message!

Non, je vais résister à la tentation.

Oui mais, c'est sûrement un truc super méga urgent...

Bon, juste cette fois, on ne sait jamais.

Je lis: "Salut, ça va?".

Bon, il est évident que la politesse exige que je réponde à cette charmante personne qui se soucie de moi...

Et puis...

Et puis, il est déjà l'heure d'aller chercher chouchou à la maternelle. Le petit trésor attend sa maman chérie avec impatience, c'est sûr! J'ai pas intérêt à être en retard (un quart d'heure, ça ne s'appelle pas vraiment du retard, si?).

N'oublions pas le linge qui attend dans la machine que quelqu'un (c'est-à-dire MOI) veuille bien avoir l'amabilité de l'étendre.

La fatalité de l'escargot...

Bref, je vole du temps au Temps.

J'imagine que c'est le lot de toute femme qui travaille, et plus encore de celles qui le font à la maison...

Je ne vais pas me plaindre: je VEUX travailler à la maison. J'ai de la chance de pouvoir le faire. Ce n'est pas donné à tout le monde.

Il faut que je tienne bon. Je me souviens d'un certain lièvre et d'une certaine tortue, dont on m'avait parlé à l'école. Ce n'est pas toujours celui auquel on pense qui remporte la victoire...

La persévérance est souvent payante. L'important est de ne pas perdre l'objectif et la foi...

J'en suis seulement à la page 16? Ben c'est déjà 16 pages de faites!

Le verre est à moitié plein, et non à moitié vide. C'est ma philosophie.

Je retourne à mes corrections. Merci d'avoir pris le TEMPS de me lire.

Bien à vous,

Reb.

La fatalité de l'escargot...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article