Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Fil d'Argent (Rebecca G.)

N’OUBLIER JAMAIS

5 Septembre 2015 , Rédigé par Rebecca G. Publié dans #Lectures

Il y a quelques temps, deux personnes ayant lu des passages du Fil d’Argent ont comparé mon écriture avec celle de Michel Bussi. Ne connaissant pas cet auteur (veuillez, une fois de plus, excuser mon ignorance…), j’ai été intriguée par cette double comparaison.

J’ai fait quelques recherches et j’ai découvert qu’il s’agissait d’un auteur français, assez récent, dont les livres se vendaient plutôt bien et dont le nom commençait à être vraiment connu.

(Wikipédia dit qu’en janvier 2015, il a été classé 5e écrivain français en nombre de livres vendus - près de 840 000 livres vendus en 2014).

 

Évidemment, j’en ai été flattée. Pensez donc ! C’est toujours agréable, lorsque l’on est une illustre inconnue, d’être comparée à un écrivain apprécié.

Il fallait absolument que je me procure l’un de ses livres pour savoir si, oui ou non, la comparaison était justifiée… Et puis, il faut le dire, j’étais aussi curieuse de découvrir ce nouvel auteur à succès.

 

J’ai donc commencé par « N’oublier jamais » (Pourquoi celui-ci ? Juste parce qu’il faut bien commencer par quelque chose…)

N’OUBLIER JAMAIS

 

 

Malheureusement, j’ai été assez déçue par le livre dans son ensemble.

Et mon sentiment de satisfaction – d’espoir, oserais-je dire – est retombé comme un ballon troué. J’aurais préféré être comparée à un autre (John Green, par exemple ? Bien que je sois tout à fait consciente de ne pas lui arriver à la cheville… Tout de même, ça m’aurait fait drôlement plaisir !)

 

Outre le style lui-même qui me semble un peu trop direct et trop abrupt – sans rondeur, sans douceur, ni réelle poésie – je trouve l’intrigue un peu trop tirée par les cheveux.

Je reconnais qu’il y a de bons passages et des moments de réel suspens, mais disons que l’auteur ne fait pas dans la dentelle…

On a l’impression qu’il a mis le paquet (un méga sac de plomb) pour que le lecteur s’exclame : « Wouaww, quelle intrigue trop bien montée !! Je n’y aurais jamais pensé… !! Quelle imagination !!»

Sauf que, du coup, on se retrouve avec des situations peu crédibles, abracadabrantesques, et forcément, on se dit : « Là, il en fait un peu trop… ».

Bref, il y a comme un goût de « surfait » et c’est bien dommage. À force d’en vouloir mettre plein les yeux, Bussi gâche l’illusion de la réalité.

 

C’est ce qui m’a empêchée de réellement « rentrer dedans », d’oublier justement que j’étais en train de lire…

Or, quand je lis un livre, j’aime y plonger en oubliant tout le reste. J’aime m’évader, découvrir de nouveaux horizons, vivre des sentiments et des situations qui ne sont pas véritablement les miens.

Lire, c’est rêver éveillé.

 

J’ai tout de même tenu bon jusqu’à la fin, parce que j’avais envie de connaître le véritable coupable – et je voulais savoir où Bussi voulait en venir… – mais franchement, ça ne m’a pas fait vibrer.

 

 

Alors, après cette franche déception, je suis revenue à mes « anciens amours »…

Un bon Stephen King, comme lui seul sait le faire… !!

Et c’est « Charlie » (paru aux USA en 1980) que j’ai commencé avec grand appétit…

 

Dès les premières bouchées –je veux dire dès les premières lignes – ce fut un vrai délice

Oui, je sais, ce n’est pas bien de comparer… mais impossible de me retenir !

Ah, quelle différence !!

 

Dès la première page, on y tombe la tête la première : on sent l’estomac qui se resserre, on a de l’affection pour cette petite et pour son père qui sont traqués, sans que l’on sache encore pourquoi…

Mais oui, au fait…

Pourquoi sont-ils traqués ?

Pourquoi a-t-il tout perdu ?

Pourquoi sont-ils seuls au monde ?

Et quels sont ces dons particuliers qu’ils semblent posséder ?

Des dons surnaturels apparemment ?

 

Vite vite, on tourne les pages, parce qu’on veut savoir ce qui va arriver et trouver la réponse à nos questions… Parce que nous sommes avec eux, dans ce taxi attrapé au vol, en fuite, poursuivis par des tueurs…

Et les pensées des personnages, et les dialogues… : tout y est, d’une justesse incroyable, on partage tout, on ressent tout !!! On sourit, on compatit, on s’inquiète…

 

Du Grand Art.

Sublime !

 

Et là, je me dis :

Après avoir goûté aux mets les plus raffinés… comment est-il possible d’apprécier les repas fast-food… ??

 

Reb.

 

 

N’OUBLIER JAMAIS

 

 

 

Ps : Veuillez noter tout de même que je ne veux pas me faire une idée du talent de Michel Bussi sur un seul livre. Je m’obstine à croire que si ses romans se vendent si bien, c’est qu’il y a certainement une bonne raison… J’ai donc prévu de lire « Un avion sans elle » et « Maman a tort » qui ont eu de très bonnes critiques. Après cela seulement, je déciderai si j’aime ou non l’écrivain lui-même. Et dans le cas d’une bonne surprise, je ne manquerai pas de vous la faire découvrir. Pour rester honnête et rétablir l’équilibre…

N’OUBLIER JAMAIS
N’OUBLIER JAMAIS

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Nadine 20/06/2016 19:54

Voilà un auteur que je me suis promise de lire depuis longtemps, mais tu n'es pas la seule à avoir été déçue par ce roman.
Est-ce que tu en recommandes un autre du même auteur?

Rebecca G. 20/06/2016 22:39

Enfin je peux dire OUIIIIIIII, Nadine!!!! Ca y est. Il y a peu de tmps, j'ai lu son dernier livre "Le Temps est Assassin", il est franchement sublime! Bussi s'est surpassé!! Ce roman m'a remué les tripes et en plus, il est SUPER bien écrit!!!
Une merveille! Fonce l'acheter ou l'emprunter à la médiathèque, ou bien à une copine!!!! J'ai prévu de faire une chronique dessus après le déménagement.... Gros bisous et bonne lecture!!!

Miss Paumée 18/09/2015 19:49

Rhoooo, le pauvre Michel Bussi. T'es dure quand même. Mais les goûts et les couleurs hein. Ce qui m'a fait penser à lui dans ton écriture, c'est le roman "Nymphéas noirs" pour les passerelles entre le passé et le présent, les jalons posés petit à petit dont on comprend l'implication à la fin.
J'adore ses intrigues complètement folles.
Mais j'aime aussi les tiennes.
Promis, si t'es sage, pour le prochain (que j'attends avec impatience), je te comparerai à King :-*) Oui, je sais, je suis une coquine taquine...
Des bisous des Miss

Rebecca G. 20/09/2015 00:19

Ouh, j'ai intérêt à être bien sage alors... ! ;) Bon, "Nymphéas noirs" est sur ma liste et il se trouve aussi déjà dans mon ordi... Donc, je pense que ce sera celui que je lirai en 2eme. Si je l'aime, je ne manquerai pas d'en faire un article élogieux, pour rattraper le coup...!! si j'ai bien compris, toi tu aimes Michel Bussi, donc... ?! :) Bisous, les Miss.

mamazerty 10/09/2015 18:11

coucou Rebecca d'abord merci beaucoup d e toutes tes visites,ta "fidélité" me touche^^
je partage l'avis de Quichottine et j'ai lu ta réponse,je souris.Un Bussi çà suffit,mais on attend une RebeccaG..
je voulais te donner un lien d'un blog, le mari d'une aminaute que je suis depuis quelques années, il vient d e faire paraitre un roman et en a d'autres sous le coude, il explique , sacré parcours de combattant!!!!!je ne sais si son expérience est transférable, je te donne pour info le lien d e son blog, tu y puiseras ce que tu veux

http://plumeetkalam.canalblog.com/

Rebecca G. 10/09/2015 23:42

Merci merci merci!!! C'est très gentil à toi de me transmettre ce lien. Soit sûre que j'irais le visiter avec la plus grande attention dès que j'en aurai le temps...
Gros bisous et bonne fin de semaine!***

Marjolaine 10/09/2015 12:12

Bonjour Rebecca. Je ne connais pas Bussi et ne suis pas mais alors pas du tout fan de King... J'ai dévoré son livre sur l'écriture. Pour le reste, les histoires d'horreur et de tueur en série, pas mon truc. Mais je t'envie d'avoir était comparée à un écrivain célèbre. Pour ma part, j'avoue ne pas trop m'attacher à l'auteur des livres que je lis. Quand je veux m'acheter un livre, ma première recherche se fait en fonction du titre. S'il me fait tiquer, je lis la quatrième de couverture, si elle me plaît, les deux trois premières pages. Si je suis prise par l'histoire, j'achète (si j'ai les moyens bien sûr). A aucun moment de mon processus d'achat, le nom de l'auteur rentre en ligne de compte. De fait, je ne connais pas, le nom des auteurs de la plupart des livres que j'ai lu. En général, c'est quand j'ai finis de lire que je m'y intéresse (ou pas). "Et qui a écrit ça au fait ?" En fait, je considère qu'un auteur célèbre comme un illustre inconnu peut écrire un roman de génie ou du papier toilette noirci à l'encre. Pas un écrivain, pas même les plus grands, ne sont à l’abri d'un livre raté et les carrières qui n'en comptent pas sont rares. Alors comment se fier au seul nom de l'auteur dans ses conditions ? Comment ne pas risquer de tomber sur le "papier toilette" ? C'est pour cela que je me fis à ce que le livre m'inspire et pas à l'auteur... Ne te fis pas au livre que tu as lu de Bussi. Tu es peut-être justement tombée sur "le papier toilette".

Rebecca G. 10/09/2015 23:40

"le papier toilette".. Lol! Non, ne t'inquiètes pas, je ne jugerai pas Bussi sur un seul livre. J'ai prévu d'en lire encore un ou deux autres. En ce qui concerne Stephen King... c'est une grosse erreur (que font beaucoup de gens) de penser qu'il se limite aux livres d'"horreur et aux meurtres". Il n'y a rien de plus faux! Les histoires su genre "massacre à la tronçonneuse", c'est pas du tout son genre! De la violence gratuite, du sang juste pour colorer les pages, ce n'est pas DU TOUT Stephen King!!! D'ailleurs, contrairement à ce que l'on croit, il tombe rarement dans le Gore... Ses livres sont bien plus profonds que ça. Il parle du deuil, de la haine raciale, des difficultés que peuvent traverser un couple, de l'alcoolisme, de la folie, de la violence conjugale que connaissent certaines femmes, etc. Et c'est toujours pour CONDAMNER. Stephen King est plein de sensibilité et de moralité. ses personnages sont touchant et attachant. Tu n'as pas dû lire les bons livres... Ou alors tu t'es trop fixée sur les FILMS que tu as vus qui ont été soit-disant adaptés de ses romans... A part "La ligne verte", "Stand by me" et peut-être "Shinning" je n'en ai trouvé aucun qui soit à la hauteur de ses écrits. Ils sont généralement d'une nullité déplorables! Enfin, chacun ses goûts, après tout! Quant aux auteurs, en ce qui me concerne, je suis une fidèle lectrice de ceux qui me plaisent... Par contre, pour les "nouveaux" qui me sont inconnus, je fonctionne comme toi, au feeling d'après le résumé et quelques pages prises au hasard... Bisous et merci de ton long commentaire. :)

écureuil bleu 07/09/2015 22:17

Bonsoir Rebecca. J'aime bien certains livres de Michel Bussi, mais pas tous. Idem pour Stephen King. Je n'ai pas lu celui dont tu parles. Dans "Ne lâche pas ma main", j'ai adoré certains personnages... Bonne soirée

Rebecca G. 07/09/2015 22:44

Merci Brigitte, je prends note. Si je le trouve, peut-être que je lirai celui-ci en premier (enfin... en second!).
Je vous tiens au courant... ;) Mais je crois que tu as raison: rares sont les auteurs dont tOUS les livres plaisent... Gros bisous.

Quichottine 07/09/2015 11:38

Allons bon, te voilà te cherchant dans l'écriture des autres...
Ne le fais pas.
Si tu dois un jour trouver un éditeur, ce sera parce que tu ne ressemble à aucun autre des auteurs publiés chez lui. ;)
Bises et douce journée.

Rebecca G. 07/09/2015 13:44

Je ne me suis pas cherchée dans son écriture, ce sont les autres qui m'ont comparée à lui.... J'avais rien demandé, moi, m'dame... J'vous promets ! :) Et tu as raison, chacun son style! Mais en vrai, j'ai été décue plus par l'intrigue tirée par les cheveux que par le style lui-même. Michel Bussi se laisse lire. Il écrit bien, je ne dirai pas le contraire, même si je trouve que ça manque un peu de profondeur...

Quichottine 07/09/2015 11:39

Tu ne ressembles, bien sûr; ;)

Anna 07/09/2015 10:40

Ah Stephen King, un de nos écrivains préférés ici, on les a quasiment tous ! mes titres préférés : "sac d'os", et aussi "ça" qui m'a fait faire des cauchemars monstrueux!

Rebecca G. 07/09/2015 11:06

Contente de savoir que nous partageons la même passion... ;) Moi aussi je les ai presque tous lus. "Sac d'Os" m'a bouleversée et fait partie également de mes préférés. C'est l'un des meilleurs, selon moi, avec "Histoire de Lisey", "Misery", "Dolores Claiborne" et "Cœurs perdus en Atlantide". J'ai beaucoup aimé aussi "The Shinning", "Roadmaster" , "Ca", "Dead zone" et Simetierre"... Les autres sont moins puissants, mais font tout de même passer un bon moment de lecture... :D Ce que j'aime chez lui, c'est qu'il ne se contente pas de créer un univers fantastique : il fait passer des messages profonds, ils aborde en réalité des sujets bien terre à terre et problématiques... : le deuil, le bonheur conjugal, l'alcoolisme, la folie, l'amour filial, la violence conjugale, la conditions des Noirs aux USA, le métier de policiers, l'accès au pouvoir d'un dictateur, la célébrité (d'un écrivain) etc... Ces livres sont vraiment puissants! Et il écrit remarquablement bien... évidemment! Bisous, Anna!***

Rafaël 07/09/2015 08:53

Bonjour,
Sache que comparaison n'est pas raison.
Se comparer, se mesurer à un autre n'apporte rien.
Quand la maladie m'a frappé, je vivais mal que les autres puissent faire ceci ou cela beaucoup mieux que moi. Et puis un jour, je me suis dit "Et si tu te mesurais à toi-même ?". Depuis ce jour-là, je revis...
Bonne journée. Bisous

Rebecca G. 07/09/2015 09:48

Ton commentaire me touche énormément. Et bien sûr, tu as raison. On ne devrait JAMAIS se comparer à autrui... Si j'ai comparé les écrits de SKing à ceux de Bussi, c'était uniquement pour souligner ce qui me ravissait chez l'un et manquait chez l'autre: la facilité à entrainer le lecteur dans un monde et donner l'illusion d'une réalité.
Il m'arrive souvent aussi de comparer ma façon d'écrire avec d'autres (pour me trouver aussitôt nulle - cela s'entend!) et comme tu dis, cela n'apporte rien, sauf l'amertume. Chacun a son propre talent et surtout, surtout, chacun a son PRORE RÔLE à jouer sur terre, sa propre mission. Il est évident que si Bussi a du succès, c'est qu'il le mérite, au moins dans le Ciel, parce que cela a été décrété pour lui. A moins que ce ne soit pour lui une épreuve, comme ça l'est parfois... J'ai simplement dit que j'ai été déçue car je m'attendais à un truc géant, vu le succès...
Je t'admire, sache-le, et c'est pour cela que je me suis abonnée à ton blog. J'admire le courage dont tu fais preuve et la force que tu as de pouvoir rire de tout, même dans la situation où tu te trouves. Idem pour Camille (http://www.bienvenue-chez-camille.biz) qui est invalide à 80%, qui a perdu deux enfants et qui fait preuve d'une Foi et d'un optimisme déconcertant. Comme la plupart des grandes épreuves, je pense que la maladie ouvre les yeux sur la Vie, sur le monde, et conduit plus facilement à la Vérité. J'ignore comment je réagirais à ta place: il n'est pas toujours évident de se mesurer à soi-même. Tu es un exemple.
Je te souhaite une excellente journée, remplie de lumière et de sérénité.

L'indentité d'une fille 06/09/2015 20:02

Bonjour, je viens actuellement de créer mon blog car ton blog m'a donné envie et j'espère trouver quelques lecteurs :)
l-identite-d-une-fille.over-blog.com

Cela serais sympas pour mon début :)

Rebecca G. 06/09/2015 22:27

IMPOSSIBLE D'ACCEDER A TON BLOG. Apparemment, l'adresse est inconnue... Peux-tu m'envoyer un lien, via le formulaire de contact????

Rebecca G. 06/09/2015 22:05

Bienvenue dans la Blogo!!! :D Je suis flattée de t'avoir inspirée... :) Je te souhaite un franc succès. Quand tu laisses un commentaire chez quelqu'un, n'oublie pas de remplir la case "site Web" en y laissant l'adresse de ton blog: ainsi toute personne qui pointera la souris sur ton pseudo pourra accéder à ton blog directement! A bientôt! :)

Lenaïg 06/09/2015 11:12

Bonjour Rebecca. Bravo et grand merci ! Tes avis de lecture sont précieux et ton article très agréable à lire, ne serait-ce que lui, déjà ;))) ! Stephen King a fait ses preuves auprès de moi aussi, Michel Bussi je l'ai aperçu en librairie mais n'ai encore rien lu de lui. Bises.

Rebecca G. 06/09/2015 11:54

Je ne dis rien sur l'homme lui-même: j'ai vu quelques photos et il a l'air fort sympathique, pas du tout prétentieux, dans le même style de Marc Lévy. Mais bon, je n'accroche pas trop... Le style est bien, je ne peux pas dire qu'il écrit mal, ça se lit bien et vite, mais l'intrigue... Je crois que l'éditeur doit lui mettre la pression derrière... Le pauvre! Je pense qu'il pourrait faire beaucoup mieux, si on lui en laissait la possibilité. :) Merci mille fois pour tes appréciations, elles me vont droit au cœur! Bisous.

L'ange Destroy ♥ 06/09/2015 10:57

Je ne connaissais pas du tout cet écrivain. C'est ce qui est génial dans tes articles, je découvre toujours quelque chose de nouveau. Bisous.

Rebecca G. 06/09/2015 11:51

:D J'suis trop flattée...!!! Ca me fait super plaisir... parce que au moins ce que j'écris sert à quelque chose! Et ça c'est top! :) Gros bisous.

chez laramicelle 06/09/2015 09:10

coucou je ne connais pas cet écrivain; le titre du livre m'interpelle sur le plan grammatical ^^ mais l'intention est bonne, cette licence a attiré mon attention;
par contre j'ai beaucoup de mal avec S King ; je n'entre pas du tout dans son monde ;
mon livre préféré est 1984 de Orwell , je l'ai lu maintes et maintes fois en y découvrant toujours de nouvelles choses , et j'adore Henning Mankell ; hélas il a abandonné Wallander et sa peinture de la société suédoise ;
bon dimanche

chez laramicelle 06/09/2015 13:56

je connais et apprécie Barjavel :)

Rebecca G. 06/09/2015 11:49

Marc Levy, j'ai beaucoup de considérations pour l'homme, car il ne se prend pas la grosse tête ^^, quant à ses livres, pour le moment, je n'ai aimé que "Et si c'était vrai...", "Où es-tu? ", et "Les enfants de la Liberté" (qui est très différent des autres et de grande qualité!). Bisous. N'oublie pas Barjavel, tu ne le regretteras pas... ;)

chez laramicelle 06/09/2015 09:56

merci pour la précision :)
j'ai lu plusieurs King mais , tout en lui reconnaissant d'immenses qualités, je n'arrive pas à m'y intéresser ;
je vois que nous avons le même sentiment pour Musso; quant à Lévy .............. j'ai lu" le premier jour" et ça a mal commencé puisque j'y ai lu une erreur ; à partir de là je n'ai plus eu que cette impression en tête et j'ai eu un mal fou à le finir; d'ailleurs je n'ai jamais lu la suite ni aucun autre livre

Rebecca G. 06/09/2015 09:46

Essaye "Charlie", il est d'accès très facile...

Rebecca G. 06/09/2015 09:44

Oui, moi aussi je me suis dit "Mais ils ont fait une faute!!!" lol! Mais non, dans l'histoire, "N'oublier jamais" est le nom d'une association a été créée pour garder la mémoire d'une jeune femme assassinée et dont l'initiatrice est la mère de la victime: elle se bat pour retrouver le meurtrier et pour que justice soit faite...
1984 d'Orwell est aussi l'une de mes références en matière littéraire. Un chef-d'oeuvre que j'ai lu 2 fois avec grand plaisir!!! As-tu lu "La nuit des temps" de Barjavel? Un classique aussi, formidable. Bisous.
ps: ca va, si tu ne connaissais pas non plus Michel Bussi, je me sens moins bête! ;)

Virginie 06/09/2015 08:45

Personnellement, j'ai apprécié Un avion sans elle mais il y a un livre que j'ai particulièrement apprécié c'est Les nymphéas noirs avec une intrigue autour de Claude Monet ! Après on ne peut pas tous aimer les mêmes auteurs (et heureusement !) :D

Rebecca G. 06/09/2015 09:39

Coucou! Ca me fait plaisir de recevoir ta visite! :D Oui, j'avais pensé aussi à Nymphéas Noirs. Tu n'es pas la seule à dire qu'il est bien... Bon, alors j'essaierai peut-être celui-ci...!! Merci de ton commentaire. Bisous.

Eglantine 06/09/2015 03:19

je vais te faire faire des économies :-) ce n'est pas la peine d'acheter Un avion sans elle...je n'ai aimé que le titre et je ne sais même plus de quoi ça parle pour te dire si cela m'a marqué ! aujourd' hui le succès perso je ne sais même plus à quoi ça tient
mais dans la vie il en faut pour tous les gouts ...bisous je vais voir pour ma part si le sommeil veut bien me tenir compagnie :-)

Rebecca G. 06/09/2015 07:23

Ouh la la, ma pauvre Eglantine, j'espère que tu as fini par dormir du sommeil du juste... Bon, je vais suivre ton conseil, je n'achèterai pas "Un avion sans elle", j'ai déjà bien d'autres livres sur ma liste! Peut-être "Maman a tort" ou un autre. En fait, c'est juste pour ne pas juger sur un titre... C'est comme Guillaume Musso, j'ai du mal... J'en ai commencé un (je ne me rappelle même plus du titre), mais je n'ai pas été emballée (exactement la même impression, on dirait qu'il veut trop en faire...). Peut-être essaierai-je "La file de papier", celui qui l'a rendu célèbre...?? Par contre, j'aime beaucoup certains Harlan Coben. Bisous et bonne journée à toi, bonne maman.

jill bill 06/09/2015 02:45

Bussi dis-tu, je ne connais pas... encore ! Certes on peut faire quelques comparaisons ma foi entre untel ou unetelle, les auteurs emploient les mêmes mots dans leur langue après tout, mais chacun/e à sa manière... bon dimanche Rebecca... bises

Rebecca G. 06/09/2015 07:13

C'était plus fort que moi... : / Je suis toujours un peu perplexe quand un livre que je trouve moyen remporte un grand succès... Je me demande, au fond, ce qui fait marcher un livre??? Je refuse l'idée que ce n'est que du piston et une question d'argent... Heureusement qu'il y a des gens comme John Green, ou Eric-Emmanuel Schmitt pour me réconcilier avec la notoriété littéraire... :) Je ne demande pas que tous les livres soient parfaits, mais qu'il y ait tout de même quelque chose de profond à l'intérieur, quelque chose qui fasse rêver ou bien un vrai talent dans l'intrigue. J'ai parfois l'impression que les auteurs actuels écrivent "pour écrire", juste pour honorer un contrat qui les oblige à fournir un bouquin par an. Evidemment, cela se ressent. Et c'est bien dommage, car je suis certaine qu'ils valent mieux que ça! Bisous.

Caroline 06/09/2015 00:29

C'est le premier avis négatif que je lis sur "n'oublier jamais" j'ai prévu de le lire de toute manière donc je verrais bien si mon avis rejoint le tien ! :)

Caroline 06/09/2015 01:31

j'ai peut être oublié en effet merci de me l'avoir signalé ! ;)

Rebecca G. 06/09/2015 00:50

Ah oui!! Ton avis m'intéresse!!! Tu me diras si tu as ressenti la même chose que moi! Franchement, je n'ai pas cru un seul instant au dénouement... Dommage, parce que c'était pourtant très bien commencé...!!!! Bisous à toi, Caroline. ps: je suis abonnée à ton blog, mais je n'ai pas reçu de notification pour ton dernier article (l'interview), c'est normal??? Peut-être as-tu oublié de cocher la case "emailer à mes abonnés"??? Dans ce cas, tu peux toujours le faire en allant "éditer l'article".