Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Fil d'Argent (Rebecca G.)

Dernières Lectures (février 2016)

6 Mars 2016 , Rédigé par Rebecca G. Publié dans #Lectures

Dernières Lectures (février 2016)

 

Bonjour à tous !

Déjà un mois de passé ! Et le printemps qui profile à l’horizon…

 

Au programme aujourd’hui, un petit aperçu de mes lectures de février.

J’espère bien que certaines vous inspireront et finiront par atterrir dans votre PAL. Si c’est le cas, je serai curieuse de lire vos propres chroniques et de découvrir ce que vous en avez pensé.

 

Allons-y!

 

 

 

 

Stephen King et Joe Hill : DANS LES HAUTES HERBES (IN THE TALL GRASS – Traduction de Mikoto Eikichi – 2012).

 

Dernières Lectures (février 2016)

 

« Cal et Becky sont frère et sœur. En route pour rejoindre de la famille à l’autre bout des Etats-Unis, ils sont contraints de s’arrêter après avoir entendu les appels à l’aide d’un petit garçon perdu dans un champ où la végétation est d’une hauteur vertigineuse. Ils s’enfoncent dans les hautes herbes. Désorientés, et bien plus éloignés de la route qu’il semble possible, ils se perdent l’un et l’autre. Les pleurs de l’enfant deviennent de plus en plus poignants, plus désespérés… » (roman-gratuit.com)

 

Il s’agit là d’une nouvelle et non d’un roman. Une collaboration père-fils, comme je les aime ! Je ne sais pas vous, mais moi je trouve ça touchant qu’ils écrivent ensemble… Joe Hill est aussi un écrivain qui a fait ses preuves aux Etats-Unis (ce qui n’est certes pas évident, quand on est « le fils de… »).

Pour information, le texte que j’ai lu circule librement et gratuitement sur internet, puisqu’il s’agit d’une traduction non « officielle » et non commercialisée d'un simple fan, MIKOTO EIKICHI. Elle est cependant remarquablement bien écrite, aussi bien que celle d’un « officiel », à mon humble avis.

Si ça vous dit, vous pouvez la télécharger à cette adresse : http://roman-gratuit.com/dans-les-hautes-herbes-stephen-king-joe-hill/

 

 

Ou sur les liens directs :

http://uploaded.net/file/gite9b0x    ou    http://uptobox.com/v7e7d5oaqfes

 

 

 

Voici une nouvelle, donc, dans le plus pur style de Stephen. Du suspens, de l’étrange, du surnaturel, de l’angoisse.

Car oui, cette histoire est assez effrayante… mais rondement bien menée.

On y redécouvre les fameux champs, hauts de plusieurs mètres, qui s’étendent à perte de vue et au milieu desquels on se perd – corps et âme – comme dans un marécage, ou des sables mouvants. Viennent d’abord l’angoisse puis la panique, au milieu de cette étendue sans fin dont on ne peut plus sortir… et qui se trouve être habitée par des forces hautement maléfiques.

A mon avis, Stephen a dû se perdre dans de tels champs lorsqu’il était enfant, car on les retrouve dans nombre de ses romans, notamment sous forme de champs de maïs.

Sauf qu’ici, il s’agit juste de « Hautes Herbes » au lieu de maïs. Mais le principe est le même.

La fin est terrifiante… mais juste parfaite.

Bref, une très bonne nouvelle comme on sait les faire dans la famille KING !

 

 

 

 

 

 

Pierre Lemaître : AU REVOIR LA-HAUT  (Prix Goncourt, grand prix du roman de l'Académie française, prix Femina …) (Albin Michel – 2013)

 

 

Dernières Lectures (février 2016)

 

« Sur les ruines du plus grand carnage du XXe siècle, deux rescapés des tranchées, passablement abîmés, prennent leur revanche en réalisant une escroquerie aussi spectaculaire qu’amorale. Des sentiers de la gloire à la subversion de la patrie victorieuse, ils vont découvrir que la France ne plaisante pas avec ses morts… » (Albin Michel.fr)

 

 

Au revoir là-haut a été encensé par une presse unanime. Le roman s'est vendu à 490 000 exemplaires durant l'année 2013 et figure parmi les dix livres les plus vendus cette année-là.

 

Eh bien, voilà un livre qui a certainement mérité tous les Prix qui lui ont été décernés (une dizaine, d’après Wikipedia) !

Une écriture vraiment admirable, un humour grinçant, un sujet fort… Bref, tout pour plaire !

 

La scène d’ouverture, qui se déroule dans les tranchées de 14-18 et qui viendra nous éclairer de façon percutante sur le sens du titre, est absolument géniale !

La suite n’est pas moins passionnante. Terriblement bouleversante, mais passionnante.

Les deux personnages principaux sont particulièrement touchants et le troisième, celui qui incarne le « mal », particulièrement abjecte.

Le lecteur ne peut évidemment rester indifférent devant tant d’injustice : on tourne les pages avec avidité – du moins au début –, dans l’attente d’un rétablissement de la situation… On espère que tout va s’inverser, que les honnêtes gens vont enfin connaître la grâce et que l’ignominie sera dévoilée…

 

J’ai pourtant trouvé que certains passages s’étiraient vraiment trop, mettant ma patience à dure épreuve. Je m’essoufflais lentement mais sûrement…

J’ai interrompu ma lecture plusieurs fois, avec chaque fois l’intention d’y revenir plus tard, dans un nouvel élan.

Mais ce ne fut pas aisé… Le livre est vraiment très long : 576 pages qu’il aurait été facile, à mon avis, de raccourcir, sans rien entamer du récit.

 

J’ai vraiment voulu m’accrocher, mais finalement, j’ai laissé tomber.

Non pas par dépit, mais parce que j’avais besoin d’une lecture un peu plus « légère », plus divertissante, et plus entrainante…

Mes journées s’écoulent à un rythme de dingue et lorsque j’ouvre un livre, j’aime pouvoir m’évader, me distraire, plonger dans un monde qui avance vite et relativement facilement. 

Peut-être reviendrai-je sur cette lecture dans quelques années (car les prochains mois prévoient d’être mouvementés…), lorsque j’aurai beaucoup de temps devant moi… ( ?)

 

Ce qui fait qu’en fin de compte, mon appréciation globale reste mitigée.

D’un côté j’ai adoré l’écriture de ce roman, le ton, l’humour noir… mais d’un autre, j’ai trouvé l’intrigue trop lente, trop longue et peu attractive au fil des pages.

Dommage !

Je recommande toutefois cette remarquable lecture pour ceux qui peuvent prendre le temps de l’apprécier.

 

 

 

 

 

Adam Nevill : APPARTEMENT 16 (traduit chez Bragelonne - 2011).

 

 

Dernières Lectures (février 2016)

 

« Certaines portes devraient toujours rester fermées…
À Barrington House, un immeuble de grand standing dans un quartier chic de Londres, un appartement est inoccupé. Personne n’y entre, personne n’en sort. Et c’est comme ça depuis cinquante ans. Jusqu’au jour où Apryl, une jeune Américaine, débarque à Barrington House pour visiter un appartement que lui a légué une mystérieuse grand-tante.
Cette dernière, morte dans d’étranges circonstances, a laissé un journal intime où elle révèle avoir été impliquée dans des événements atroces et inexplicables, plusieurs décennies auparavant.
Résolue à découvrir la vérité sur ce qui est arrivé à sa tante, Apryl commence à reconstituer l’histoire secrète de Barrington House. Une force maléfique habite l’immeuble et l’entrée de l’appartement seize donne sur quelque chose de terrifiant et d’inimaginable… » (Bragelonne.fr)

 

 

 

Suite à mon premier contact si sympathique avec les Editions Bragelonne, je me suis laissé tenter par un titre de leur catalogue.

Mon choix s’est porté sur ce roman, car à la lecture du résumé, je lui trouvais un petit air de « Stephen King »… Cela me faisait penser à « The Shinning », avec un immeuble à la place d’un hôtel.

Pourquoi pas ?

J’ai tout d’abord été agréablement surprise par la qualité de l’écriture, simple mais très fluide et prenante. J’ai plongé dans le récit et me disant « chouette, je vais passer un bon moment ! »

Mais, passés les premiers chapitres, l’ambiance a commencé à devenir réellement angoissante, voire malsaine à mon goût.

En réalité, c’est de MA faute. Je n’avais pas fait attention au fait que le roman n’est pas classé dans la catégorie « fantastique », mais bien dans celle de « horreur, épouvante ». Or, à part ceux de King (qui sont à eux seuls un genre à part), je ne m’étais jamais essayée à ce genre littéraire.

Bon, eh bien, ce n’est pas fait pour moi, tout simplement !

 

J’imagine que certains doivent aimer, mais moi, ça me file des nausées.

Pourtant, l’histoire en elle-même est vraiment bien menée et bien construite, l’intrigue a de quoi emmener le lecteur à sa suite.

Certaines scènes m’ont pourtant trop déplu de par leur nature morbide (attention, la nouvelle d’Audrey est un conte de fées en comparaison… !!) et cette lecture me donnait finalement plus de malaise que de kiffe.

Donc, j’ai arrêté.

Et oui, encooore !! Pffffff…

Notez cependant que le roman en lui-même est parfait pour ceux qui sont férus de ce genre.

 

 

 

 

 

Stephen King et Stewart O’Nan: UN VISAGE DANS LA FOULE (Traduit chez Bragelonne* - 2014)

 

Dernières Lectures (février 2016)

 

Encore une nouvelle, écrite cette fois-ci avec un autre auteur à succès (et ami). Stewart O’Nan est lui aussi un romancier spécialiste de l’horreur et ses livres sont traduits en français chez les Editions de l’Olivier, une filière de La Martinière.

Toujours aussi attrayant à lire, et aussi subtil ! Toujours aussi riche en messages, comme ça en passant, mine de rien…

L’idée de l’intrigue est super originale : un type veuf qui regarde chaque jour les matchs de baseball à la télé et qui se met à voir dans la foule des gens qu’il a autrefois connus, mais qu’il ne fréquente plus… Et pour cause : ils sont morts !

J’ai bien aimé aussi le petit clin d’œil à Harlan Coben, qu’il qualifie de « bacon littéraire » – ce qui, dans le contexte où il est présenté, signifie « populaire, mais délicieusement savoureux » !

Une petite lecture fort sympathique, où l’on retrouve les Red Sox de Boston (chers au cœur de Stephen…) et la culture américaine populaire. Stephen King et Stewart O’Nan ont d’ailleurs écrit ensemble un livre sur les Red Sox.

Un récit où il est question aussi de devoir, un jour, rendre des comptes sur ses actes passés

 

* Bravo à Bragelonne qui a réussi à obtenir les droits de traduction. Je suis très contente que cette nouvelle ait paru chez eux !

 

 

 

 

 

Et pour finir, voici mon en-cours de la fin du mois :

Shannon Kirk – METHODE 15-33 (traduit chez Denoël- 2016)

 

Dernières Lectures (février 2016)

 

« Imaginez une jeune fille de seize ans, enceinte et vulnérable, que l’on jette dans une camionnette crasseuse. Vous la croyez terrifiée?
Bien au contraire, elle n’est pas comme les autres, elle ne ressent aucune empathie. Un handicap qui va devenir une force redoutable : méthodique et calculatrice, elle met au point un plan d’évasion où rien n’est laissé au hasard.
Dès les premières minutes de son enlèvement, elle se focalise avec calme et détermination sur deux choses : sauver l’enfant qu’elle porte et se venger.
Sa volonté de fer et son ingéniosité seront ses meilleures armes contre la perversité de ses oppresseurs, et il ne lui restera alors plus qu’à attendre le moment idéal pour lancer son attaque. » (Denoel.fr)

 

Ça vous dit… ???

Alors rendez-vous le mois prochain ! ;)

 

A bientôt,

Reb.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marjolaine 13/03/2016 10:49

Que de livres là aussi ! Ils me donnent tous envie en particulier au revoir des tranchées. Je me demande s'il ne va pas rejoindre ma PAL...

Rebecca G. 13/03/2016 11:27

Lance-toi! Il est vraiment bien si on a le temps... ;)

Maëlle B.F. 13/03/2016 09:30

Tu m'as donné envie de lire Au revoir là-haut Je suis curieuse. Même si il y a beaucoup de chance que je fasse comme toi ^^

Rebecca G. 13/03/2016 11:27

Sincèrement, il est très bien. Essaye... tu me diras ce que tu en penses. Bisous.

manou 08/03/2016 17:02

Tu as du te régaler avec les Stephen King...Depuis le temps que j'ai Pierre Lemaître dans ma LAL, il faudra bien que je me décide à le chercher en médiathèque !!
Quant au dernier je l'ai déjà noté en attente de lecture dans mes projets...C'est pas Bernie qui nous en avait parlé ??

Rebecca G. 09/03/2016 10:38

Exact! Oui, c'est Bernie et je l'en ai remercié je ne sais combien de fois!! LOL. Ce livre est vraiment extra. Je prépare d'ailleurs un article dessus. Bernie a toujours de super découverte. Beaucoup de livres de ma LAL viennent de chez lui... ;) Bisous, Manou, et bonne lecture!!! :D

vivi 07/03/2016 21:44

Beaucoup de livres à ton actif ce mois. Je crois que je suis péniblement arrivée à en lire un seul ahah !
Gros bisous.

vivi 08/03/2016 20:47

Noooon, quand je dis "péniblement" ça ne veut pas dire que le livre n'est pas bien, ça veut dire que je m'endors dessus :o(

Rebecca G. 07/03/2016 23:04

Bah, ça arrive... En ce moment, c'est période creuse dans mon boulot de correctrice, alors j'en profite! Si c'était si pénible, peut-être n'es-tu pas tombée sur le BON livre...?? Il y a des livres (comme Methode 15-33), qu'on ne peut vraiment plus lâcher une fois commencés... Mais c'est vrai qu'ils sont rares... Bisous.

écureuil bleu 07/03/2016 20:03

Le seul qui m'intéresse c'est le dernier.Je n'aime pas les romans d'épouvante. Bisous Rebecca

Rebecca G. 07/03/2016 23:01

Ohh, Brigitte!! Foooooonce l'acheter!! Il est de foliiiiiiiiie! Je me régale en ce moment! Il est GENIAL! :D

sandrine isac 06/03/2016 20:30

Bonjour Rebecca,
Tes articles me donnent de plus en plus envie de lire King et j'ai repéré Salem qui me plairait bien. Donnes moi ton avis si tu l'as déjà lu. Bisous !

Rebecca G. 07/03/2016 23:00

Ah ben pas de bol!! C'est un des rares que je n'ai pas lu... :) Mais il figure en bonne place dans ma PAL. Bon, c'est quand même un classique de King, il est connu pour être une référence... alors il ne doit pas être mal... Tu me diras!! ;D Bisous.

Bernieshoot 06/03/2016 16:14

king, Pierre Lemaitre, méthode 15-33 ... tout ça me parle en positif

Rebecca G. 07/03/2016 22:58

:D Merci mille fois de m'avoir fait découvrir "methode 15-33", je me régale, c'est une vraie perle, l'auteur est un génie!!! J'adoooooooore!! ;D

realkiller 06/03/2016 15:36

Bonjour Rebecca
Du coup maintenant je m'en veux un peu
Car quand ma mère était à l'hôpital et suite aux critiques du livre "Au Revoir Là-Haut" je lui ai acheté
Si je comprend bien en essayant de lui faire plaisir elle à du s'emmerder un peu plus avec ce bouquin
Une chance que je lui emmenait aussi des Mary Lester de petits livres parlant des coins de bretagne sous forme d'enquête
Qu'elle lisait et qu'elle faisait ensuite partager à son entourage, elle à essayé avec moi mais ... sans succès
Passe Une Excellente Journée

Rebecca G. 07/03/2016 22:56

Mdr... J'espère que ta maman va mieux. Comment a-t-elle trouvé "Au revoir là-haut??" A mon avis, elle a dû apprécier, même si ce n'est pas vraiment la même chose que les polars bretons... ;) Oh! je finirai bien par trouver un livre qui te fera envie... Bonne nuit, Nut. ;)

Zoé 06/03/2016 14:48

Très bon article! Perso, je suis sur "Madame Bovary" pour l'école, et j'ai vraiment du mal à le finir, malgré que j'aime beaucoup l'écriture de l'auteur et les histoires d'amour qui se mélangent... Quand je l'aurais terminé, je compte me lancer dans "Germinal" de Zola, et dans "Sac d'os" de King! Bisous♥

Rebecca G. 09/03/2016 22:08

Sincèrement, OUI. Dolores Claiborne, c'est un très bon livre. Je le trouve bouleversant aussi, mais as de la même façon. Il est plein d'émotions et très profond... Si tu l'as déjà, alors n'hésite pas!! Et tu nous feras une petite chronique dessus, pour nous dire ce que tu en penses... :) Bisous.

Zoé 09/03/2016 13:23

J'ai "Dolores Claiborne", mais je ne l'ai pas encore lu. C'est si marquant que ça?... Tu crois que je devrais le garder pour plus tard?

Rebecca G. 07/03/2016 22:46

Hum hum... Sac d'Os, fais gaffe... Il est spécialement bouleversant... je dirais même "traumatisant". Pas d'horreur, mais quelque chose de terrible, selon moi. c'est l'un de ses meilleurs titres. Mais je ne le conseillerais pas à une jeune fille... Je ne sais pas, moi, as-tu lu "La Ligne Verte"? Ou bien "Dolores Claiborne"?? ou encore "Dome"???? Je crois que ça serait mieux... Bonne lecture. Bisous.

Caroline 06/03/2016 13:45

Bonne chronique !
Perso, la seule fois où j'ai tenté Stephen King et Joe Hill j'ai été déçue :/

Normalement je vais poster ma chronique sur " Ne Tirez pas sur l'oiseau moqueur" cette semaine :)

Rebecca G. 07/03/2016 22:49

Oui, je sais, Caro. "Plein Gaz" ne t'a pas emballée... Bon, 'faut dire que ce n'est pas ses meilleurs écrits, c'est sûr! As-tu lu d'autres livres de la liste que je t'avais fait parvenir?

Livia 06/03/2016 12:11

Comme toi, j'aime bien les romans policiers et s'il sont un peu étranges c'est encore mieux, mais "horreur et épouvante", je déteste. Bisous

Rebecca G. 07/03/2016 22:50

Je suis plus "étrange" que "policier", mais bon... un petit polar de temps ne temps, ce n'est pas si mal... ;) Bisous

Anna 06/03/2016 10:08

Encore une belle sélection, j'ai hâte d'avoir le temps de pouvoir lire. Je note, et surtout " appartement 16" j'adore avoir peur.
Bisous

Rebecca G. 07/03/2016 22:51

Ravie de t'avoir inspirée.. Eh bien bonne lecture, alors! ;) Gros bisous.

jill bill 06/03/2016 09:47

Coucou Rebecca... Ah le choix de nos lectures c'est qu'il y en a du monde en librairie.... ;-) merci à toi, bises

Rebecca G. 07/03/2016 22:52

Oh oui... Si tu voyais ma PAL... Ca donne le tournis !! Mais c'est chouette, d'avoir l'embarras du choix... :D

Quichottine 06/03/2016 09:25

Ma PAL déborde déjà... hélas !
Il va me falloir trouver encore du temps.
Douce et belle journée Rebecca.

Rebecca G. 07/03/2016 22:53

Ah ah, ce n'est pas grave, la mienne aussi...!! Mais comme elle est virtuelle, ce n'est pas grave, je peux en rajouter sans fin, sans prendre le risque de recevoir un volume sur la tête..! ;) Bisous.

Carole94p 06/03/2016 08:32

Sympa ce petit bilan de tes lectures

Rebecca G. 07/03/2016 22:54

Oui. De petites lectures très "détente"... Bisous.