Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Fil d'Argent (Rebecca G.)

LA CHASSE AUX EDITEURS (épisode 6 – L’envoi)

20 Mars 2016 , Rédigé par Rebecca G. Publié dans #Le Fil d'Argent (et le parcours du combattant)

LA CHASSE AUX EDITEURS (épisode 6 – L’envoi)

 

Episode 6 – L’envoi aux éditeurs

 

Bonjour à tous !

Je tenais vraiment à vous remercier pour vos nombreux commentaires à propos du résumé de mon roman, publié dans l’article de la semaine dernière. Vos remarques ont été très constructives et m’ont permis d’arriver à une nouvelle version beaucoup plus épurée et, je pense, beaucoup plus efficace.

Maintenant que le résumé et les manuscrits sont prêts, il ne reste plus, me direz-vous,  qu’à les fourrer dans de bonnes enveloppes à bulles et à les affranchir aux bonnes adresses…

Un p’tit saut au bureau de Poste le plus proche, et hop, c’est parti !

 

 

LA CHASSE AUX EDITEURS (épisode 6 – L’envoi)

 

 

Sauf que… Vous vous fourrez le doigt dans l’œil (oups !)

 

Un parcours de combattant, je vous dis…

Vous ne pensiez pas que j’allais m’en tirer à si bon compte, tout de même ???

Naaaann… Ça aurait été trop simple.

Imaginez…

 

 

 

 

FLASH BACK sur ce qui m’est arrivé l’année dernière, lors de ma visite à Paris.

 

Je débarque à La poste, toute fière de mon trésor de presque 6 kilos (1,8 kg le manuscrit tout de même…) qui m’arrache les bras. Déjà, c’est pas gagné, la file d’attente est interminable… et le guichetier pas pressé pour deux sous (j’imagine que c’est environ ce qu’il gagne à la fin du mois, d’ailleurs).

La salle est bondée, mais après quelques minutes d’attente, un siège se libère et je peux m’installer avec mes sacs à côté de mes petits pieds en compote.

Comme chaque fois en pareille circonstance, je sors le livre de poche que je garde précieusement dans mon sac à main (encore un bon conseil de Stephen King : toujours avoir un livre à portée de

main !).

J’attends, j’attends, j’attends. Entre deux chapitres, je soupire, je trépigne, je m’impatiente.

C’est que je n’ai pas que ça à faire, moi, messieurs dames !

 

Quand mon tour arrive enfin, je me pointe au guichet en brandissant mon ticket gagnant.

Ces manuscrits sont vraiment lourds (imaginez 6 bouteilles de lait)… mais bientôt, ils voleront de leurs propres ailes vers une destination prometteuse –  et moi, j’aurai les bras décidemment plus légers…

- Bonjouuuur !

- Oui, c’est pour quoi ?

- Voilà, je voudrais envoyer ces manuscrits, s’il vous plait…

Je dépose ma pile sur le comptoir du guichet et je sors ma précieuse liste d’adresses.

(J’espère au passage qu’il aura la curiosité de lire la page de garde et de voir qu’il s’agit d’un roman. Peu chère ! Je suis assez fière de moi, quand même…)

- Tout ça ?!

- Oui. Enfin, chacun à une adresse différente.

- Ah. Alors vous les voulez en Colis? Avec Suivi de Courrier ?

 

 

LA CHASSE AUX EDITEURS (épisode 6 – L’envoi)

 

 

Heu, ben oui, pourquoi pas… 

Pardon ??

Quoi ? Et ça, c’est le prix pour un seul exemplaire ?

Bon, vous n’auriez pas… Je ne sais pas, moi… Des enveloppes à bulles, toutes simples ?

 

- Des enveloppes à bulles ? Je vais voir, madame.

- Merci.

 

Il disparait dans la petite pièce derrière le guichet et revient avec deux enveloppes à bulles de taille différente. Super. C’est en effet nettement moins cher que les emballages Colis.

On prend un exemplaire, on le place sur l’enveloppe pour évaluer la bonne dimension…

- C’est bon, je vais prendre celle-ci, c’est très bien.

- D’accord. Je vous en donne combien ?

- Six, s’il vous plait.

 

Trois pour l’envoi, et trois autres que je vais devoir pré-affranchir pour le retour en cas de refus.

C’est parfait. Au fond, je ne m’en sors pas trop mal…

 

Je récupère tout mon barda et je vais m’installer de côté pour laisser la place au prochain client, parce que je vais en avoir pour un moment à lui préparer tout ça.

J’attrape un premier manuscrit et je le glisse dans la première enveloppe.

Enfin…

J’essaye de le glisser dans l’enveloppe.

Je m’efforce  de le faire rentrer dans l’enveloppe.

Je m’évertue à l’introduire dans cette fichue enveloppe !

 

 

LA CHASSE AUX EDITEURS (épisode 6 – L’envoi)

 

 

Je soulève, je tire, je commence à perdre patience… C’est pas possible, j’hallucine !

Non, ça ne rentre pas, rien à faire !

Le problème, ce n’est ni la largeur, ni la longueur…  C’est l’épaisseur !!

J’avais juste oublié ce petit détail – qui fait TOUTE la différence.

 

Bon, on ne va pas s’énerver pour si peu… Je retourne au guichet, j’attends gentiment (comme mes parents me l’ont appris) que l’autre client ait fini, puis je demande :

- Excusez-moi, vous n’en auriez pas des plus grandes ? Ça ne rentre pas dans celles-ci…

- Faites voir…

Il reprend les enveloppes, re-disparait dans la petite salle du fond et revient, les mains vides.

- Désolé, madame, c’est les plus grandes qu’on a.

J’ai un instant d’absence. Il a dit quoi, là ?

- Ah… Et alors je fais quoi, moi ?

- Vous êtes sûre que vous ne voulez pas les envoyer en colis ? On a des boites en carton déjà affranchies…

- Non, merci, je ne comptais pas dépenser autant…

Il a l’air de compatir.

- Vous devriez aller voir dans une papèterie,  ou même en grande surface… Ils vendent aussi des enveloppes…

Ça aurait vraiment été une super idée, si les manuscrits ne pesaient pas aussi lourds ! Comment vais-je faire pour me trimballer tout ça ?

- Oui, merci, c’est ce que je vais faire, je pense.

Et c’est reparti. La ballade avec 6 kilos au bout des bras.

 

La première papèterie n’a pas d’enveloppes à bulles. La deuxième non plus. Elle me conseille elle aussi d’aller en grande surface.

- Vous aurez plus de chance, me dit-elle, pleine de compassion.

Oui, mais je ne suis pas motorisée, et il n’y a pas de grande surface dans le quartier.

- Eh bien, essayez Gibert Jeune, un peu plus loin sur le trottoir…

C’est quoi « un peu plus loin »… ??? Oh ! Pas grand-chose, rassurez-vous…

- Juste 5-10 minutes à pieds, me lance-t-elle généreusement.

Je ne tiendrai jamais le coup…

 

Mais, croyez-le ou non, je l’ai tenu. Je suis arrivée essoufflée, en sueur, les mains brûlantes et boursoufflées par les poignées des sacs plastiques, le cœur battant comme un tambour, mais j’y suis arrivée.

J’ai foncé au rayon des fournitures et… ô miracle, les enveloppes se trouvaient là. De toutes les tailles ! Il y en avait même de GIGANTESQUES !!!

Pour un peu, j’aurais embrassé la vendeuse. Parce que j’étais ivre. De bonheur, de soulagement et d’espoir.

Mais, disons-le franco : ça m’a coûté la peau des… Enfin, c’était très cher, quoi !

Pour 6 malheureuses enveloppes, vendues à l’unité.

 

Vous croyiez que j’en avais fini ? Non, non, non, j’ai dû bien sûr refaire mes 10 minutes de marche pour retourner à la Poste.

 

C.Q.F.D.

 

 

 

 

REVENONS AU PRESENT…

 

Forte de mon expérience passée, je ne me suis pas cassé la tête cette fois-ci !

Ou plutôt, je n’ai pas voulu mettre en galère ma bonne copine Caroline (non, pas ma copine bloggeuse… mais toutes les Caroline sont chouettes !!) qui a accepté de se charger de l’envoi sur Paris – puisque je ne suis pas sur place.

Surtout que maintenant, la pauvre, c’est le double de manuscrits que j’envoie : 6 en tout,  et 12 enveloppes à bulles. Soit presque 12 kilos.

Elle a donc passé commande des enveloppes (de la bonne taille !) sur un site de fournitures de bureau.

Ce qui a retardé l’envoi des manuscrits d’une bonne semaine… Mais bon, au point où j’en suis… 

 

Elle est ensuite partie à la Poste, avec les manuscrits (et le résumé) directement glissés dans les enveloppes.

Ça aurait dû passer « comme une lettre à la Poste »…

 

Ouaiiiiis… SAUF QUE…

Mes manuscrits ne peuvent pas être considérés comme des lettres.

Nan, madame : Si ça dépasse plus de 3 centimètres d’épaisseur (et c’est le cas, règle à l’appui !), ça ne peut partir qu’en envoi COLIS (mais c’est possible avec les enveloppes, ouf !)

Non, il ne sert à rien de se taper la tête contre les murs.

8 euros et quelques centimes le manuscrit, c’est comme ça et pas autrement.

Et il faut remplir et faire tamponner l’étiquette d’affranchissement.

Comment faire, dans ce cas, pour les enveloppes que je veux joindre pour le retour en cas de refus ? Je ne crois pas que les éditeurs perdent leur temps à aller au bureau de poste pour faire tamponner…

Ma bonne copine revient déconfite et m’appelle en urgence. Que faire ?

On reporte l’envoi à plus tard, le temps de réfléchir à la question.

 

Tout compte fait, les manuscrits sont bien partis en mode « colis », à 8 euros l’un, avec une enveloppe affranchie à 8 euros également… Pour 12 enveloppes au total, je vous laisse faire le compte.

 

Ouf, quelle aventure !

 

Eh bien voilà, chers amis. TOUS LES MANUSCRITS SONT PARTIS.

Il ne reste plus qu’à prier

Merci de joindre vos prières aux miennes pour que tout cela n’ait pas été vain!!

 

 

INFOS de dernières minutes :

 

- J’ai finalement décidé de laisser tomber pour Albin Michel, mais j’ai rajouté Flammarion à la place.

- Toujours pas de nouvelles de Bragelonne… Je sais juste que mon roman est en « lecture ».

- Par contre, Actes Sud m’a envoyé un mail d’accusé de réception, deux jours après l’envoi, en m’assurant que mon manuscrit sera étudié avec la plus grande attention. J’ai trouvé ça vraiment sympa de leur part ; les autres ne l’ont pas fait.

 

 

A très bientôt,

Reb.

 

 

 

 

 

 

Et hop, encore un obstacle de passé...!

Et hop, encore un obstacle de passé...!

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Olivia Billington 17/04/2016 17:25

Eh bé, quelle aventure ! ^_^

Rebecca G. 17/04/2016 21:57

Je confirme!! De quoi en écrire un roman... ;)

Calie Chaos 09/04/2016 11:09

Tu as beaucoup de courage et de détermination pour les colis, moi j'aurais péter un grooos câble! Je vais prier avec toi (ça serait dommage que tu sois refusé vu le prix des colis...)!

Rebecca G. 13/04/2016 10:14

Bonjour Calie!! désolée de te répondre si tard... j'étais tellement prise que je viens seulement de voir ton com. Merci pour tous tes encouragements. Oui, en effet, ce serait bien dommage... ! ;) Gros bisous et à bientôt, j'espère.

careli tutolibre 29/03/2016 02:01

courage !!! ça e rappelle mes démêlés avec les administrations en général et la préfecture en particulier ! mdrrr

Rebecca G. 29/03/2016 10:07

Oui, j'ai pensé à toi et à tes folles aventures... il faut parfois des nerfs en acier et une patience d'ange...!! L'important, c'est d'y croire... ;)

Griboulette 27/03/2016 17:44

ma pauvre t'a vraiment pas de chance

Rebecca G. 27/03/2016 18:04

Ah ah, t'es marrante!! :D Ca ça la vie d'artiste, que veux-tu... ;) Bisous, ma belle. PS: je prépare une chronique qui devrait BEAUCOUP te plaire....!!

manou 21/03/2016 18:53

Voilà une bonne nouvelle ! Il faut t'armer de patience maintenant avant de nous raconter le prochain épisode...
On croise les doigts !

Rebecca G. 21/03/2016 22:20

Eh oui....! Heureusement que mes journées sont surbookées, je n'ai pas trop le temps d'y penser. ;) Bisous. ps: j'espère que le prochain épisode ne se fera pas trop attendre...

chez laramicelle 21/03/2016 17:51

coucou; l'attente est toujours difficile
bisous

Rebecca G. 21/03/2016 22:26

Jusqu'à ce que j'ai pu les envoyer, oui. Mais maintenant que c'est fait, j'attends assez sereinement, je crois. Bisous.

Bernieshoot 21/03/2016 17:50

Tout est possible avec La Poste !

Rebecca G. 21/03/2016 18:23

:'D Oui, Bernie..., mais à quel prix!!! lol.

Marjolaine 21/03/2016 13:05

1. Po'v petit lapin ! C'est pas un cheval à lui faire sauter des obstacles comme ça ! :'(
2. Po'v Rebbeca, c'est pas humain de nous faire subir ça à nous autres écrivains. Je te plains, compatis et suis de tout cœur avec toi. :-)
3. Je ne vais pas prier parce que je ne crois pas en Dieu mais je croise les doigts, promis. ;-)

Rebecca G. 21/03/2016 16:45

Donc, je passe après le lapin... Non, je plaisante!! ;D Merci de ton soutien, Marjolaine! Je suis d'accord avec toi: c'est vraiment pô juste...!!! :'(

Quichottine 21/03/2016 10:48

Courage... et patience. :)
Je suis contente que tu aies pu envoyer ces manuscrits malgré tout.
Y'a plus qu'à. :)

Rebecca G. 21/03/2016 16:46

Ah, tu es gentille Quichottine!!!! :) Voilà, c'est fait... Y'a plus qu'à, en effet... :) Bisous affectueux.

jill bill 21/03/2016 08:24

Bonjour Rebecca... pareil pour mes envois jeu mensuel, la poste c'est pas donné... et je fais en recommandé pour être certaine que ça arrive... j'ai déjà eu de mauvaises blagues, jamais arrivé ! Zut alors, on se donne du mal n'est-ce pas... allez bonne chance, bises de JB

Rebecca G. 21/03/2016 16:50

Ben oui, j'aurais bien voulu les envoyer en recommandé, mais les éditeurs ne permettent pas, parce qu'ils ne peuvent pas se déplacer au bureau de poste ou signer chaque reçu... C'est la raison pour laquelle j'ai vraiment apprécié le mail d'accusé de réception des éditions Actes Sud. Pour les autres, on espère que c'est arrivé, mais c'est "mystère et boule de gomme".... :( Merci pour ton soutien! ;) Bisous, Jill.

vivi 20/03/2016 23:23

Ah oui, les envois par La Poste, ça coûte un bras. C'est un peu moins cher si on affranchit soi-même sur Internet... Mais quand même.
Je te souhaite bonne chance, je croise les doigts !

Rebecca G. 21/03/2016 00:11

Merci Vivi!!! :D

sandrine isac 20/03/2016 21:37

Il n'y a plus qu'a attendre alors je croise les doigts pour toi. Bisous ;)

Rebecca G. 20/03/2016 22:39

Oui... plus rien à faire d'autre, en effet. Comme on dit: "les dés sont jetés..."! Merci toi. Bisous.

cathycat33 20/03/2016 21:27

Quelle épopée ! J'ai commandé un livre une fois ou deux sur Amazon. Ils ne s'embêtent pas : deux cartons épais collés en emballage, ils ne se ruinent pas et les livres arrivent impeccables. Avec le recul, tu trouveras tout cela trucculent mais pour le moment tu comptes les heures... C'est normal d'être impatiente.
Bragelonne et Acte sud... je croise les doigts pour toi !!! :-) Bisous

Rebecca G. 20/03/2016 22:38

Oui, mais je crois que tout est cause de ces 3 centimètres d'épaisseur... J'imagine que si le manuscrit avait été moins épais, j'aurais pu tout envoyer en lettre normale, et même emballé dans du papier kraft... Va comprendre!! Enfin, merci pour ton soutien. Ca me fait chaud au cœur! :) Bisous.

écureuil bleu 20/03/2016 20:29

C'est un sacré parcours du combattant, encore plus compliqué lorsque l'on réside à l'étranger. Bisous et je croise les doigts pour toi

Rebecca G. 20/03/2016 22:30

Oui, la distance n'arrange rien, en effet. Mais ce n'est pas infaisable, si l'on a de bonnes copines sur place...! ;) Merci pour ton soutien, Brigitte. <3

Carole94p 20/03/2016 20:07

Oh la la. Ben dis donc... c'est vraiment une galère dis moi ! J'espère qu'au moins ça payera.
Sinon, si ça peut te rassurer, moi qui envoi et reçois pas mal de colis, je sais ce que c'est. Avec leur galère de 3cm maximum, le prix énorme quand tu veux l'envoyer en colis...bref, La poste quoi...
Bon courage pour la suite.

Rebecca G. 20/03/2016 22:26

La galère, tu peux le dire!! Mais je crois que je me suis faite une raison. Finalement, je prends les choses comme elles viennent, assez sereinement... C'est dans ces moments-là qu'on réalise que RIEN n'est entre nos mains! Alors je laisse faire... et j'attends! Bisous.

Caroline 20/03/2016 19:32

oulaaaaaaaa que d'aventures :D Hâte de connaitre la suite de super aventurière écrivain Rebecca :D

Rebecca G. 20/03/2016 22:24

La suite risque d'être un peu plus calme... du moins pour quelques temps. Espérons qu'un contrat fera partie des prochains titres... ;) Gros bisous, Caroline (elles sont chouettes, les Caroline!!) :D

Nell 20/03/2016 19:27

Rebecca t'es-tu envoyé un manuscrit par la poste avec accusé de réception? Si non, il faut que tu le fasse et que tu signes sur le côté où tu ouvres ton enveloppe. C'est encore une sauvegarde. Sinon j'ai connu ça. Croisons les doigts pour la suite. Gros bisous

Rebecca G. 20/03/2016 22:23

Ben, pour 8 euro l'envoi, nan, je me suis rien envoyé moi-même...!! :) Mais n'aie crainte, le doc est enregistré à la SGDL et j'ai chez moi une version papier, plus 3 autres sauvegardes en fichiers. On ne prévoit jamais trop assez... ;) Bisous et merci de te soucier de moi. <3

Rafaël 20/03/2016 16:36

Bonjour,
C'est malin ! J'ai croisé aussi les doigts de pieds et je me suis cassé la figure. Mais bon, rien de grave, rassure-toi - lol - le cœur y est. Gros bisous, pauvre petite martyre ;-)

Rebecca G. 20/03/2016 22:21

Mdrrrr... Je suis touchée par ton enthousiasme à ma cause... Ton empathie me donne une pêche de folie!!! Bon, mais fais quand même attention à toi, hein... ;) Amitiés.

Anna 20/03/2016 15:24

Quel courage et quelle patience ! Allez je croise fort les doigts ! Bisous Reb

Rebecca G. 20/03/2016 22:19

Ah ah, merci Anna, tes encouragements me font un bien fou!! ;) Bisous.

aimela 20/03/2016 14:32

C'est toute une aventure et d'un compliqué d'écrire un roman :( . Je pense très fort à toi et donne nous des nouvelles

Rebecca G. 20/03/2016 14:41

Ben, je crois que l'on fait certaines choses dans la vie sans en avoir vraiment le choix... Parfois, c'est juste une NECESSITE. Donc, ensuite, on essaye d'aller jusqu'au bout. Merci pour ton soutien. Il m'aide à tenir bon. :) Bisous.