Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Fil d'Argent (Rebecca G.)

LA CHASSE AUX EDITEURS (épisode 8 – Deuxième et troisième réponses : BELFOND et BRAGELONNE)

23 Mai 2016 , Rédigé par Rebecca G. Publié dans #Le Fil d'Argent (et le parcours du combattant)

LA CHASSE AUX EDITEURS (épisode 8 – Deuxième et troisième réponses : BELFOND et BRAGELONNE)

 

Episode 8 – Deuxième et troisième réponse d’éditeurs

 

Battements de tambour…

 

Les choses se précipitent un peu, puisqu’en quelques jours, deux autres réponses d’éditeurs me sont parvenues.

Eh oui, eh oui, tout vient à point à qui sait attendre (1 mois pour l’un, 3 mois pour l’autre)…

 

Un peu de suspense ne fait de mal à personne, il faut se mettre en conditions…

Alors ? OUI ? NON ?...  Proposition de contrat ? Refus ?

D’après vous ??

(Oui, je sais, je suis méchante….^^)

 

Eh bien, je vous laisse découvrir la jolie réponse des éditions BELFOND.

 

 

LA CHASSE AUX EDITEURS (épisode 8 – Deuxième et troisième réponses : BELFOND et BRAGELONNE)

Voilà ! Vous avez pu ressentir un peu de ce que j’ai ressenti moi-même…

 

Ceci dit, je m’attendais un peu au contenu de cette lettre... vu que mon manuscrit y était joint, et que le tout était emballé dans l’enveloppe préaffranchie par mes soins !!! LOL.

Ça prouve au moins qu’ils font vachement attention à ce qu’ils envoient… tout comme PLON, d’ailleurs !

 

M’enjoindre de leur fournir une enveloppe pour me retourner le manuscrit, DANS la fameuse enveloppe et avec le fameux manuscrit, moi je trouve ça super fortiche !!!

 

A croire que c’est trop difficile de faire deux lettres-types, pour les deux situations différentes (avec ou sans manuscrit).

'Faut pas pousser quand même : ils nous font déjà la grâce de répondre, ils ne vont quand même pas en plus se casser la tête à considérer chaque cas !

 

Alors, vas-y que j’te colle la fameuse lettre mettant en cause l'orientation des collections (variante de la « ligne éditoriale »), et qu’on en finisse!

Bien entendu, il n’y a rien à dire (ou à redire) sur le manuscrit lui-même, sur la trame, le style, le sujet. D’ailleurs, on s’en fout, n’est-ce pas, puisque tout ce qui compte c’est la collection ou la ligne éditoriale… qui ne correspondent JAMAIS avec ce que contient le manuscrit, même si les livres publiés sur le site montrent le contraire.

 

 

Ah oui, j’avoue : moi, les lettres types, ça me fout en rogne.

Bon, passons. J’imagine qu’il va falloir que je m’y habitue.

(Ah ah ah… Dès la deuxième réponse, on ne fait moins sa maligne, hein… ?! Qu’est-ce que ça va être à la 8ème ?? Où est passée la belle philosophie zen ???)

 

Mais, je vous assure, ce n’est même pas pour le refus lui-même…

Non, ça j’assume. Après tout, je ne suis ni Stephen King (dommage…), ni J.K.Rowling (re-dommage). Et je ne prétends même pas leur arriver à la cheville…

Non, ce qui m’horripile, c’est la froideur, l’indifférence, le manque de considération.

 

Alors oui, je sais, ils « reçoivent des centaines de manuscrits et n’ont pas le temps, etc. etc. etc. » Mais je suis désolée, je ne considère pas cela comme une bonne excuse : QUAND ON VEUT, ON PEUT…

 

La preuve…

Et c’est là que j’enchaîne (très judicieusement, hé, hé…) sur le courrier de… BRAGELONNE !

 

Ahhhh, Bragelonne, Bragelonne….

Comment ne pas classer cette maison d’éditions dans mes favoris après les premiers échanges établis ?? (Pour ceux qui auraient malencontreusement raté cet épisode mémorable, c’est ICI).

 

Alors oui, la réponse de Bragelonne, je l’attendais avec impatience…

Avec tellement d’impatience que je n’ai pas pu m’empêcher d’envoyer un petit message à  la mer… un S.O.S roulé dans une bouteille et jeté dans le vaste océan des courriers numériques.

Sitôt envoyé, sitôt arrivé (magique!).

 

Et comme toujours, la réponse de mon gentil correspondant n’a pas tardé :

 

 

« Malheureusement votre ouvrage n’a pas été retenu. Vous m’en voyez navré. 

Cela prouve bien malheureusement que les raisons d’un refus quel qu’elles soient sont toujours à la fois le concours d’un « moment », durant lequel on privilégiera telle ou telle publication, et d’un avis subjectif. 

Je n’ai pas les détails des refus et je ne chercherai pas à les avoir faute de temps. Mais il y a bien une chose que je sais c’est que ce qui ne convient pas chez un éditeur peut tout à fait convenir à un autre. Il y a malheureusement des demandes incontournables de la part des éditeurs qui s’additionnent à la qualité littéraire d’un texte : que ce dernier s’inscrive dans un contexte éditorial à un moment donné et bien évidemment, dans un contexte commercial aussi. 

En d’autres termes je ne peux que vous encourager à continuer de proposer votre ouvrage à d’autres éditeurs en espérant tomber sur le bon, sans en changer une virgule. Si au bout de X refus vous voyez que votre manuscrit vous revient systématiquement, alors il faut se poser la question si il n’y a pas un problème autre que lié à de simples contingences économiques et de mode.

 

Il s’agit aussi bien sûr de bien viser les bons éditeurs. Ainsi, dans votre roman, par exemple, mais là c’est bien un avis personnel, je trouve que la part de fantastique n’est pas assez poussée ni explicite. Si bien que tout éditeur qui aimerait publier du fantastique ne pourra pas accepter votre ouvrage et tout éditeur qui ne connaît pas le fantastique et n’en veut pas, risque de fortement hésiter devant le texte. 

Voyez-vous ce que je veux dire ?

 

En tout cas, merci de votre patience et surtout de votre confiance. N’hésitez pas à me proposer à l’avenir directement, sans passer par le biais du service manuscrits, tout nouveau manuscrit que vous pourriez écrire. (…)

 

Bonne continuation ! 

 

Bien cordialement,

B.L »

 

 

Et voilà patatra….

Bon, là, j’avoue être vraiment déçue, du coup.

 

 

LA CHASSE AUX EDITEURS (épisode 8 – Deuxième et troisième réponses : BELFOND et BRAGELONNE)

 

 

MAIS, franchement, vous ne pouvez pas nier que ce genre de réponse, ça laisse rêveuse, quand même !

Quelle diplomatie, quelle délicatesse !

 

Ce monsieur prend le temps de m’adresser une longue réponse vraiment personnelle, et de plus, il compatit (ou du moins semble le faire… mais je suis portée à le croire) et tente de me conseiller au mieux pour la suite. Il ne me claque pas la porte au nez… mais la referme doucement, en me laissant même une petite ouverture !!!

INCROYABLE !!! (Ahhh, si tous les éditeurs étaient de la même trempe…)

 

 

Eh bien je vais vous dire : non seulement je n’éprouve aucun ressentiment pour leur refus, mais en plus, je le crois, lui, lorsqu’il parle de « ligne éditoriale »… !!

 

Je m’étais déjà rendue compte du « problème » lorsque j’avais tenté de classer le genre de mon roman (voir l’article ICI).

A la fois FANTASTIQUE et HISTORIQUE, il n’est guère évident de définir mon récit.

 

Aussi, je comprends parfaitement l’argument avancé par monsieur B.L. : il me sera peut-être difficile de trouver un éditeur qui cautionne les deux genres.

C’est un point important.

 

Mais je retiens aussi le fait qu’il m’encourage « à continuer de proposer votre ouvrage à d’autres éditeurs en espérant tomber sur le bon, sans en changer une virgule ».

Ce qui pourrait vouloir dire qu’il n’est pas si nul que ça, au fond ? NON ?????

 

Enfin, moi, cette petite phrase me donne des ailes… (même si, par la suite, je pourrai être amenée à me demander « si il n’y a pas un problème autre que de simples contingences économiques et de mode »).

 

Je poursuis donc mon vol, l’espoir en étendard…

 

Bonne route à vous également.

Reb.

LA CHASSE AUX EDITEURS (épisode 8 – Deuxième et troisième réponses : BELFOND et BRAGELONNE)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

careli 01/06/2016 19:16

allez courage ! l'important c'est l'espoir, et il est vrai que ce monsieur (le 2, pas le 1 -voire le Hun, vu sa "délicatesse") est des plus diplomates/encourageants et sympathiques au vu de sa prose ! on y croit, on y croit !

Rebecca G. 03/06/2016 15:42

Ouaiiiiiss!!!! On y croit!!!! :D Merci pour ton soutien, Careli. Ca me réchauffe le cœur!! <3

Marjolaine 30/05/2016 14:08

"sans en changer une virgule", moi aussi j'ai relue deux fois et suis contente pour toi.
Pas ravie, ça bien entendu c'est si tu avais eu une réponse positive.
Je croise les dois et attends tes futures réponses.

Rebecca G. 31/05/2016 22:44

:) Tu es bien gentille... Merci pour le soutien. Gros bisous.

Quichottine 26/05/2016 18:53

Je ne sais que dire... sinon qu'il faut attendre les autres, bien sûr !
Pas facile ce parcours éditorial, pas simple du tout.
En tout cas bravo pour les éditions Bragelonne.
Bon courage Rebecca.
Passe une douce soirée.

Rebecca G. 27/05/2016 09:30

Merci Quichottine!! Oui, les éditions Bragelonne, elles assurent un max!! :D
On attends... On attends... ;)

Bonheur du Jour 26/05/2016 06:17

Je vous admire d'attendre toujours....

Rebecca G. 27/05/2016 09:28

:D C'est gentil. J'attends, parce que j'y crois. Et j'y crois, parce que j'ai besoin que les gens LISENT mon livre... Les personnages attendent de prendre vie dans le cœur des gens... Je le leur dois... :)
En réalité, j'y crois toujours, parce que tous ceux qui l'ont lu ont aimé. C'est uniquement pour cela que je m'accroche. Je sais que ça peut plaire... (Même si moi, personnellement, je doute tout le temps de la qualité de mon travail...). <3

écureuil bleu 25/05/2016 23:06

Tu dois être déçue, mais les prochaines réponses seront peut-être les bonnes. Tes déboires avec les éditeurs n'encouragent pas à tenter notre chance. Bisous

Rebecca G. 27/05/2016 09:25

Ah bah, pourquoi???!!! Chacun a sa chance!! Regarde, Olivia par exemple (voir son com plus bas), tous ses écrits sont publiés les uns après les autres, et elle est passée par des envois de manuscrits comme nous... Donc, tout est possible, tu vois!! Ce ne sont pas des chimères. Et ça n'arrive pas "qu'aux autres"... ;) Gros bisous.

jill bill 25/05/2016 10:56

Bonjour Reb... j'a ouïe dire il y a peu qu'un "roman" sur 1000 était retenu et dans les refus il y avait de quoi faire un best-seller... eh oui ! Alors les critères de choix, au sort, je ne sais !!!!!!!!!!!! Bon courage encore, têtue, c'est une qualité, bises

Rebecca G. 27/05/2016 09:21

Je ne crois pas que mes parents trouvaient que c'était une qualité... mais pour se faire éditer, la ténacité est certainement une condition incontournable!! ;D 1 sur 1000, peut-être... il suffit d'être celui-là! Blague à part, je pense que les maisons d'éditions plus petites sont moins "exigeantes"... J'ai commencé par les grandes pour dire que j'ai "essayé", mais je ne crache pas non plus sur les plus modestes, pour peu qu'elles soient sérieuses... Attendons la suite. Bisous, Jill!!

Eglantine 25/05/2016 10:27

bonjour REbecca
je ne suis pas encore en mode vitesse de croisière mais parfois je passe voir mes aminautes :-)
tous ceux ou presque tous ceux qui sont lus aujourd'hui sont passés par là ou tu passes...donc il faut continuer à avancer..
Il y a l'éditeur qui est indispensable mais pas que ...il faut que les lecteurs accrochent ...ton livre est protégé? tu veux savoir comment il peut être perçu par des gens qui ne te connaissent absolument pas y compris à travers un blog? L'avis de lecteurs potentiels t'interesse ? Je te propose ce site que j'ai découvert il y a peu de temps http://www.monbestseller.com/...ça n'aidera en rien l'édition mais tu auras la réaction de lecteurs lambda comme si ton livre était en librairie ...bisous et vogue le navire ...

Rebecca G. 27/05/2016 09:17

Merci de passer par ici, ma chère Eglantine. Oui, mon roman est protégé (SGDL) mais j'hésite à le mettre en ligne, parce que je me dis qu'il serait dommage que le public puisse le lire avant son éventuelle sortie en librairie...!!! (tu vois, j'y crois encore dur comme fer!! ;) ). Pour l'avis de lecteurs neutres, voire inconnus, j'ai déjà testé. Des bêta-lecteurs, via les blogs, et parmi eux, des lecteurs assidus et d'esprit très "critique", ainsi que d'autres écrivains, des pros, et même un historien!! Si je m'accroche tellement, c'est que tous les retours que j'ai eus ont été positifs et encourageants (sauf un seul, mais c'était pour la toute première version que j'ai remaniée depuis, de nombreuses fois...). Certains ont même avoué avoir été bouleversés, transportés. Certains ont eu la larme à l'œil, d'autres ont vibré avec les personnages, tous m'ont dit qu'après un début un peu "lent", on est pris en haleine jusqu'à la dernière page... Je t'assure que c'est uniquement pour cela que je continue à y croire, parce que sinon, j'aurais abandonné depuis longtemps... Je suis du genre à toujours douter de la qualité de mon travail. Quand je lis de bons livres, systématiquement, je trouve le mien plutôt nul en comparaison (et je le crois encore...). Je ne suis pas une grande écrivaine, mais je pense être capable de toucher le cœur des gens, leur sensibilité. J'écris avec mes tripes, comme on dit, et apparemment, les lecteurs le sentent...
J'espère juste trouver un éditeur qui y sera sensible aussi... ;) Gros bisous, mère-grand! <3

Miss Paumée 24/05/2016 23:00

Allez courage, on y croit. Bon ok, des refus, c'est jamais agréable, mais Bragelonne au moins a mis un peu les formes et effectivement, je dirais qu'ils sont même plutôt honnêtes et encourageants. Fais fi des refus et pousse le bouchon encore plus loin. Ca finira par payer. Des bisous ma Reb'

Rebecca G. 27/05/2016 09:06

Merci; Tes encouragements me font beaucoup de bien... ;) Gros bisous, ma belle.

Nell 24/05/2016 20:29

Ahh!! Ma Rebecca, il me semble me revoir il y a quelques années. Quel parcours du combattant!!! Combien t'en reste t-il à attendre de réponses? Si tu y crois continues mais, je ne voudrais pas te décevoir. Maintenant il faut beaucoup avoir de" longs bras" ou être connu, comme un "loup blanc". Tu ne t'appelles pas...Voyons...allez!... Depardieu? Alors, tes chances sont limitées. Le monde de l'édition est un monde de requins. Bats-toi, si tu y crois. Que te dire, ma Rebecca... Bonne chance, ma belle, et gros bisous.

Rebecca G. 25/05/2016 13:27

Sur les 8 manuscrits envoyés, j'ai reçu à ce jour 3 refus... il m'en reste donc 5. Mais il n'est pas exclu que j"essaye encore quelques maisons d'éditions plus petites, si rien ne sort pour le moment. Bref, je n'ai pas encore atteint le stade de l'abandon... (en fait, ce n'est pas trop dans ma nature d'abandonner un projet qui me tient à cœur... ;) ) Oui, bien sûr, je sais que c'est un milieu impitoyable, mais je ne baisserai pas les bras sans avoir tout essayé!!!! Si malgré cela rien ne marche, je finirai peut-être par me tourner vers l'autoédition et nous verrons ce que les LECTEURS en pensent... Bisous, Nell. <3 <3 <3

Olivia Billington 24/05/2016 17:34

Aaaah, les lettres type. :-)
J'ai un jour reçu un courrier avec le titre du roman de quelqu'un d'autre... ^_^
Par chance, j'ai aussi eu des lettres personnalisées, notamment d'Albin Michel - comme quoi, même les grosses boîtes prennent parfois le temps.
Bon courage.

Olivia Billington 05/06/2016 18:05

Tiens, comme tu as du mal à les commander, il y a un concours pour gagner un exemplaire d'Aurore épicée, novella sortie hier. :-)

Rebecca G. 27/05/2016 14:53

T'es trop forte!! ^^ <3 (Je suis fan, avant même de t'avoir lue!!:D)

Olivia Billington 27/05/2016 13:21

Merci ! :-)

Les titres, c'est moi. Ils sont "expliqués", en fait, dans le texte - c'est un petit jeu auquel je m'adonne. Je veux qu'ils représentent tout à fait le récit sans rien en dévoiler, qu'ils soient intriguants de prime abord et qu'ensuite, le lecteur se dise "mais oui, ça ne pouvait être que ça". ^_^

Rebecca G. 27/05/2016 09:05

Bravo, Olivia. C'est génial! je suis vraiment contente pour toi... et je suis certaine que tu le mérites!
Six refus... Bon, ça me laisse encore de la marge!! ;D Je te souhaite beaucoup beaucoup de succès! ps: c'est toi qui choisis les titres de tes romans ou tes éditeurs? Parce que franchement, je l'ai trouve superbes...! :) Je vais régulièrement sur ton blog, mais c'est vrai que ces derniers temps j'ai peu de temps pour laisser des coms. Je vais prendre le temps d'y retourner pour lire tes derniers articles. Tu sais, je suis abonnée, donc, je ne loupe rien... ;D Bisous.

Olivia Billington 26/05/2016 11:23

Ça dépend des textes.
Pour L'abîme au bout des doigts, le roman de fantastique qui sort en 2017, six refus.
Pour L'étreinte des vagues, romance contemporaine, qui sort en septembre (oui, j'ai signé un nouveau contrat :-) - plus d'infos sur mon blog si ça t'intéresse) : c'est différent, car je l'ai remanié trois ans après l'avoir écrit, et là, il a été accepté par la seule maison d'édition à laquelle je l'avais envoyé.
Pour Aurore épicée, ma novella érotique, qui sort dans quelques jours, c'est l'éditrice qui me l'a commandée, après avoir sélectionné une de mes nouvelles pour un recueil.
Pour les nouvelles quand je participe à des AT, elles sont régulièrement prises.

Rebecca G. 25/05/2016 13:19

Pchhhhhh, Albin Michel...!!! Moi, ils ont égaré mon manuscrit qui s'est retrouvé au service "jeunesse"... J'ai laissé tomber.
Combien as-tu reçu de refus avant de trouver ton éditeur???? Ca m'intéresse de savoir... ;)
En tout cas, pour toi, c'est un parcours gagnant!!!! Je te félicite! :D Bisous

aimela 24/05/2016 11:06

quel dommage toutes ces réponses négatives même si Bragelonne t'a donné de bons conseils; cela fait toujours mal :(

Rebecca G. 25/05/2016 13:16

Bon, un petit pincement au cœur, j'avoue.... Mais j'ai vite fait de reprendre le dessus. Tu sais, je m'accroche, parce que tous ceux qui ont lu mon livre ont beaucoup aimé, et que je me dis que ce sont les lecteurs qui choisiront, au final. J'espère encore tomber sur un éditeur à qui ça plaira aussi et qui y croira aussi, mais s'ils refusent tous, je pense que je l'autoéditerai. Parce que j'ai BESOIN qu'il soit LU. Bisous.

Carole94p 24/05/2016 08:53

Coucou. Cest dommage vraiment.. en tout cas c'est super de t'avoir répondu et d'y avoir ajouté quelques conseils.. même si c'est négatif c'est qu'ils ont quand même étudié ton manuscrit.
Ne te décourage pas ! ;) bises

Rebecca G. 25/05/2016 13:12

Exact. Et cet intérêt me donne bon espoir.... Bisous à toi. <3

manou 24/05/2016 08:41

Moi aussi je comprends ta déception car moi-même je pensais que Bragelonne prendrait ton ouvrage. C'est vrai que leur réponse est sympa et la personnalisation est bien réconfortante pour les auteurs...
Ces effets de mode me déplaisent fortement. Pourquoi vouloir faire entrer un livre absolument dans une catégorie donnée. Je me suis toujours battue quand j'étais bibliothécaire pour que les gens et en particulier les jeunes ne se cantonnent pas à un type de lecture. On peut aimer le fantastique et l'histoire. Je ne vois pas pourquoi cela ne pourrait pas coïncider dans une même histoire ! Cela me met réellement en colère car cela va à l'encontre de mon idée que la lecture apporte une ouverture sur la vie indispensable !

Rebecca G. 25/05/2016 13:11

Ahhhh, ton avis de bibliothécaire me réchauffe le cœur...!!! ;D Bien sûr, je partage cet avis et je ne suis pas prête à rogner mon histoire pour qu'elle rentre dans un moule fait par d'autres!! Tout serait faussé, et je n'en vois pas l'intérêt. Je veux rester fidèle aux personnages, à ce qu'ils vivent, à ce qu'ils pensent...
J'y crois encore. J'attends de trouver la bonne personne qui y croira aussi... :) Gros bisous et merci à toi pour ton gentil commentaire. <3

Yolaine 23/05/2016 21:55

Je suis désolée pour toi... Encore une réponse négative... :( C'est décourageant et déprimant. Mais j'ai bien aimé la réponse plus personnelle de Bragelonne. Même si une réponse positive aurait grandement été préférable! Je comprends mieux aussi leur vision quant à la fameuse "ligne éditoriale". Je me demande si je n'aurai pas le même problème avec mon roman... Ce n'est quand même pas croyable de devoir écrire en fonction d'une ligne éditoriale! Comme si une histoire originale comme la tienne ne pourrait pas se vendre! Devrait-on réécrire toujours les mêmes histoires? Ridicule! Désolée... je commence à m'emporter aussi... ;)
Bonne chance pour la suite! :)

Rebecca G. 24/05/2016 21:44

Ah ah ah... Ton ardeur fait chaud au cœur!! :D Mais que veux-tu, on est bien obligés, nous autres auteurs, de faire avec...!!
Allez, on continue d'y croire... ;D Bisous.

realkiller 23/05/2016 21:01

Bonjour Rebecca
Je me demande si t'es pas atteinte du syndrome de Stockholm ^^
Oui parce que dès le début tu avait déjà de la sympathie pour eux
Et là de par leur refus tu leur ferait presque des excuses.
Comme aurait dit ma mère soit patiente et si ça doit se faire, tôt ou tard ça se fera
Oui je sais on à toujours hâte que le moment arrive pour bénéficier du fruit de son travail et passer à autre chose
La patience à ses vertue, moi tout comme je peut le constater avec toi j'ai pas ce don d'attendre
Passe Une Excellente Soirée

Rebecca G. 24/05/2016 21:35

Humm, c'est bien possible...!! Oui, je les excuse, tu as tout à fait raison. Parce qu'ils forcent ma considération.
Ta mère a raison: je crois, tout comme elle, que si les choses doivent se faire, elles se feront. Et si non.....
Je n'ai pas trop d'autres choix que d'attendre... J'ai trop investi dans ce roman, pour simplement décidé de laisser tomber sans avoir tout essayé.
Et puis, j'aimerais connaître ton avis lorsque tu l'auras entre les mains... ^^ Aurai-je réussi à toucher ton âme sensible...??? ;) Excellente soirée (nuit) à toi aussi!

Caroline 23/05/2016 20:45

Et bien Bragelonne frôle l'éditeur parfait ! Dommage que ça soit un refus :(

En cas de 8 réponses négatives ( ce que je ne te souhaite pas ) je peux te proposer Les Editions poussières de lune, ils n'ont pas vraiment de ligne éditoriale et donc tu n'auras pas ce problème :)

Rebecca G. 24/05/2016 21:29

Oui mademoiselle! Et je dirais même qu'il est l'un des éditeurs parfaits, à mon avis. ;) Parce que c'est pas parce qu'on est parfait qu'on est obligé d'accepter tous les manuscrits... Non, c'est juste dans la manière de travailler, la manière d'appréhender les auteurs et les textes que l'on reçoit.
Donc, pour moi, Bragelonne se situe sur la liste des Gentils Editeurs, sans aucun doute. :D
Pour les Editions Poussières de Lune, je vais aller faire un tour sur leur site pour voir ce qu'ils font... Merci. Bisous.

jai50ans 23/05/2016 19:28

Au moins Bragelonne a lu le manuscrit et non survolé et te prends en compte l'auteur et te donne même des conseils. Même si c'est négatif ça met du baume au cœur. Allez courage, ça va le faire à un moment ou un autre.

Rebecca G. 24/05/2016 21:26

Exact, ça réconforte un peu, tout de même. Et oui, c'est ce que je me suis dit: au moins ils l'ont lu...! Et je me dis aussi que s'il avait été nul, il m'aurait peut-être répondu un truc comme "votre texte mérite d'être retravaillé"... il ne m'aurait pas encouragé à l'envoyer à d'autre tel quel. Alors, forcément, cela me fait quand même plaisir et me donne du courage... :) Merci pour ton soutien. <3

cathycat 23/05/2016 19:21

Je disais donc, dommage car c'était ton éditeur fétiche mais laissons venir les autres réponses et espérons. Je croise encore les doigts pour toi. Bisous

Rebecca G. 24/05/2016 21:23

Oui, une réponse qui vaut son pesant d'or, même pour un refus! :D Bisous et merci pour le soutien.

cathycat 23/05/2016 19:20

Je comprends ta déception mais je trouve que la réponse est pleine de classe et de bons conseils. Dommage car c'ét

chez laramicelle 23/05/2016 18:51

coucou je trouve que la lettre de Bragelonne est très constructive; bien sûr ce monsieur a refusé mais il explique pourquoi et il te donne des conseils ; ne te décourage pas ; bisous

Rebecca G. 24/05/2016 21:22

Oui, sa réponse est TOP. J'ai vraiment beaucoup de considération pour cette personne et pour la politique de cette maison. Non, je ne me décourage pas... Merci pour tes encouragements! :D