Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Fil d'Argent (Rebecca G.)

Pourquoi je continue d’y croire…

6 Décembre 2016 , Rédigé par Rebecca G. Publié dans #Etats d'âme, #Le Fil d'Argent (et le parcours du combattant)

Pourquoi je continue d’y croire…

Pourquoi je continue d’y croire… 

 

Vous êtes assez nombreux à suivre ma CHASSE AUX EDITEURS, mon Parcours de Combattante dans la Jungle Impitoyable, à partager mes espoirs et mes déboires, à m’encourager et à me réconforter face aux refus des éditeurs.

Certaines parmi vous sont également auteures et ont, elles aussi, espéré un jour être éditées… mais ont finalement abandonné, ou bien n’ont tout simplement pas eu le courage de tenter leur chance.

Vos commentaires reflètent souvent votre scepticisme quant à la possibilité d’être édité sans être pistonné, parrainé, recommandé, patronné, introduit… (bref, vous avez compris l’idée), ou bien sans avoir déjà une certaine notoriété (peu importe pour quelle raison, ni de quelle façon, d’ailleurs !).

 

Bonheur du Jour écrivait : « Je vous admire d’attendre toujours… »

Ecureuil bleu :  « Tes déboires avec les éditeurs n'encouragent pas à tenter notre chance. »

Jill Bill : « j'ai ouïe dire, il y a peu, qu'un "roman" sur 1000 était retenu et dans les refus il y avait de quoi faire un best-seller... eh oui ! Alors les critères de choix, au sort, je ne sais !!!!!!!!!!!! »

Nell : « Ahh!! Ma Rebecca, il me semble me revoir il y a quelques années. Quel parcours du combattant!!! Si tu y crois, continues mais je ne voudrais pas te décevoir. Maintenant il faut beaucoup avoir de" longs bras" ou être connu, comme un "loup blanc". Tu ne t'appelles pas...Voyons...allez!... Depardieu? Alors, tes chances sont limitées. Le monde de l'édition est un monde de requins. Bats-toi, si tu y crois. Que te dire, ma Rebecca... Bonne chance ! »

Livia : « J'admire ta constance et ta persévérance, j'aurai déjà lâché prise, et c'est la raison pour laquelle, je n'ai jamais envoyé à quiconque mes deux manuscrits... je savais que l'on m'aurait dit d'aller me rhabiller! Bon courage pour la suite de ton vol! »

 

Autant dire que celles qui écrivent sont à peu près toutes du même avis…

 

D’ailleurs, avant de tenter l’aventure, je pensais moi-même la même chose.

Je suis donc partie en me disant « Allez, au moins, j’aurais essayé… ».

Pour ne pas avoir à regretter plus tard. Pour ne pas avoir à supporter ce petit doute, ce petit regret au fond du cœur comme un minuscule grain de sable dans les rouages du bonheur : Et si… 

 

Encore aujourd’hui, je ne me dis pas : « Il faut que j’y arrive, coûte que coûte ! ». Ce n’est pas quelque chose qui m’empêche de dormir. Ni de vivre.

Mais c’est tout de même quelque chose qui me tient à cœur, quelque chose qui me ferait vraiment plaisir… Pas d’être connue, ni qu’on parle de moi dans les medias… Non, et bien au contraire !

Ça c’était peut-être vrai quand j’avais 16 ans… Depuis, je ne vois plus la vie avec le même regard. J’ai grandi.

Non, cette fois, je voudrais juste que les gens – et le plus de gens possible – LISENT cette histoire.

Partagent le destin des personnages. Vivent, le temps de quelques pages, ce qu’ils ont vécu (Oui, c’est un récit fictif, mais il est inspiré de faits réels et parfaitement conforme à la réalité historique). Que des lecteurs vibrent, tremblent, sourient, en même temps qu’eux.

Parce que SANS LES LECTEURS, LES PERSONNAGES N’EXISTENT PAS. Ils prennent vie uniquement dans l’esprit de ceux qui lisent leur histoire.

 

Or, ces personnages VEULENT exister !

 

Pourquoi je continue d’y croire…

 

 

Vous ne me croyez pas ?

Je les ai pourtant entendus, jour et nuit, sans répit, appeler, supplier, susurrer, amadouer, menacer… jour après jour, semaine après semaine, mois après mois.

Et pas seulement par leurs mots, leurs actes, leurs pensées.

Des images aussi sont venues me harceler. Des images lancinantes. Obsédantes. Envahissantes.

A n’importe quel moment. Dans n’importe quelle circonstance.

Et pour reprendre la jolie formule d’un auteur dont j’ai malheureusement oublié l’identité : « A tous propos et hors de propos. »

 

J’ai résisté quelques temps.

Cela faisait des années – près de vingt – que je n’avais pas écrit. Et seulement quelques années que j’avais de nouveau trouvé le temps de lire…

Je venais seulement de découvrir – comme une révélation –  ce que tout le monde avait apparemment déjà lu avant moi : les cinq ou six premiers tomes de Harry Potter (le dernier n’était alors pas encore sorti).

Je lisais pour la première fois des grands classiques, des légendes, des géants : entre-autres John Steinbeck, John Irving George Orwell et surtout Stephen King. Eblouissants.

Comment ne serait-ce qu’imaginer marcher sur leurs talons… ? Inconcevable.

 

Puis j’ai découvert ceux dont tout le monde parlait… Marc Lévy, Eric-Emmanuel Schmitt, Bernard Werber, Guillaume Musso, John Green et les autres…

Déjà moins inaccessibles, il est vrai (exception faite de Schmitt), mais toujours bien au-dessus de ce que je me sentais capable de faire moi-même…

Alors à quoi bon ?

Je me disais : « Laisse tomber. N’y pense même pas ! »

 

Pourtant, rien à faire. Ils revenaient à la charge. Ces personnages sortis d’on ne sait où…

Il a bien fallu que j’attrape un stylo et que je jette des phrases sur un simple cahier pris dans la réserve des enfants… juste pour avoir un peu la paix !

Mais non, ce n’était pas fini. Cela ne faisait que commencer…

D’autres idées, d’autres images… surgissant les unes après les autres, s’imbriquant les unes dans les autres. Des pistes, des chemins, des routes. Un grand labyrinthe. Avec une seule sortie. Une seule direction. Beaucoup de voies secondaires, des déviations – mais sans issue. Pour les autres uniquement, puisque je connaissais la bonne voie : elle m’était fléchée depuis le début. Il me suffisait de suivre le Fil Rouge.

 

Pourquoi je continue d’y croire…

 

 

Alors j’ai continué. Encore et encore. Jusqu’à la sortie.

Jusqu’à ce que cela cesse. Jusqu’au mot « FIN ».

 

 

Et tout cela serait vain ??????

Tout cela pour finir dans un tiroir ? Dans un fichier de disque dur ?

Sortis de l’oubli pour retourner à l’oubli… ????

J’ai du mal à y croire.

Dans ce cas, POURQUOI ?

 

 

Pourquoi devais-je écrire ce livre ?

Pourquoi m’est-il tombé dessus sans que je le veuille. Sans que je le cherche ?

Pourquoi les choses se sont-elles mises en place toutes seules ?

 

Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ?

Aurai-je un jour la réponse ?

Je l’ignore. Mais je ne peux simplement pas concevoir que tout cela ait été vain. Je n’ai donc d’autre choix que de poursuivre ma route.

Et d’y croire. Encore et toujours.

 

Reb.

 

Pourquoi je continue d’y croire…
Pourquoi je continue d’y croire…

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Cécile Pouet 04/01/2017 15:29

Quand je vois l'énergie que tu as eu en envoyant ton ouvrage aux maisons d'éditions et en voyant les refus que tu as obtenus je me dis que tu es courageuse et que ton livre mérite d'être lu...
Continue surtout ! N'abandonne pas, jamais.
J'espère pouvoir lire ton livre, découvrir tes personnages, et ce que tu sois éditée ou que tu décides de l'auto éditer.
Je te souhaite bon courage dans ce milieu difficile qu'est l'édition !
Des bisous

Rebecca G. 05/01/2017 10:15

Oh la la, merci de ce soutien merveilleux!! Oui, je pense l'auto-éditer... mais je ne veux pas faire les choses n'importe comment... J'ai hâte que tu découvres l'histoire de ces personnages extraordinaires... ;) GROS BISOUS

Tendance Chieuse 28/12/2016 14:20

Je suis tellement désolée pour toi que ça n'ait pas encore fonctionné.. Je rêverais bien de devenir éditrice mais je crains que cela ne reste qu'un rêve j'aurais ainsi du mal à t'aider ^^
Mais le plus important est de continuer à y croire alors courage et ne perds pas espoir !

Tendance Chieuse 30/12/2016 09:49

Parce que je suis deja repartie sur des etudes d'ingé avec un an d'avance sur tout le monde et en soi ça me plaît aussi..
C'est www.tendancechieuse.com :)

Rebecca G. 30/12/2016 00:25

Quelle est l'adresse de ton blog???

Rebecca G. 30/12/2016 00:25

Merci merci!!! C'est bien gentil. Mais pourquoi ne pas continuer d'y croire, toi aussi, en espérant toujours devenir éditrice??? On ne sait jamais ce que l'avenir nous réserve... ;)

Nadine 22/12/2016 18:12

Ma chère Rébecca, je te souhaite de très joyeuses fêtes avec ta belle et grande famille d'amour. Il n'y a rien de plus important et précieux... <3
Je te souhaite aussi de ne jamais cesser d'y croire. Il faut se répéter sans cesse "je suis bonne, je suis belle, je suis fine, je suis capable" ;-)
Bisous

Rebecca G. 23/12/2016 08:31

Mdrr. Tu as raison...!! Je suis bonne, je suis belle, etc. :D Merci Nadine! Et de très bonnes fêtes à toi également et à tous tes proches.

Caroline 21/12/2016 21:14

Tu l'as déjà partagé avec quelques personnes qui ont adoré ( Petit signe de grande fan :p ) Si tu as (encore) la patience d'attendre ma maison d'édition..;)

Rebecca G. 26/12/2016 13:31

xD

Caroline 25/12/2016 13:40

Minimum 6 x))

Rebecca G. 23/12/2016 08:30

Heu... je vais y réfléchir... ;D Rappelle-moi combien d'années...??? lol

cathycat 13/12/2016 20:08

Mais non Rebecca, tout cela n'est absolument pas vain ! tu l'as écrit parce que tu le devais et tu as raison de garder l'espoir d'être publiée. Il faudra sans doute frapper à quelques portes encore mais qu'importe. Et cette quête d'un éditeur ferait à elle seule une nouvelle histoire... :-)
As tu essayé les éditions Miroboles de Bordeaux ? Es tu prête à envoyer de nouveaux manuscrits ?
En tout cas ne remets jamais en cause ton envie d'écrire, elle est là et t'apporte tellement. Plein de bisous

Rebecca G. 13/12/2016 21:10

Merci pour ton message, Cathy. Je ne connais pas ces éditions... Je vais aller faire un tour sur leur site. Mais, plus je réfléchis, et plus j'ai envie de m'auto-éditer, en fait!!! Parce qu'en plus, je trouve que les éditeurs abusent, en ce qui concerne les droits d'auteurs...

Olivia Billington 12/12/2016 18:31

Certes, avoir un réseau, des relations est plus facile.
Mais certains y parviennent sans, si si ! ^_^
Je ne connaissais aucun de mes éditeurs avant d'être publiée par eux. ;-)
Courage, Rebecca !

Rebecca G. 12/12/2016 19:47

Ok, je te crois sur paroles, Olivia!! ;) Je garde donc espoir... Après tout, il me manque encore 2 réponses d'éditeurs (après 9 mois...)! Merci d'être venue me lire! <3

Miss Paumée 12/12/2016 00:11

Courage Reb, j'ai eu l'honneur de lire ton manuscrit et je l'ai adoré de bout en bout.
Ne lâche rien, et surtout, pense à l'auto édition. Après tout, si quelqu'un te ferme la porte au nez, tu peux toujours essayer de passer par la fenêtre, voire même la chatière si tu es souple.
Moi je crois en toi et en ton livre, et il me semble que je ne suis pas la seule. Et puis pense aussi à la suite. Si le premier ne fait pas un best-seller, le second sera peut-être la lucarne qui permettra au premier de se faire connaître.
Bref, persévère, tu as un don, de l'imagination, il en faut pas étouffer tout cela et moi je suis ravie et chanceuse d'avoir fait partie des beta-lecteurs.

Rebecca G. 12/12/2016 10:12

Merci merci merci!!!! Tu ne peux pas savoir comment ton avis me booste!! <3

Yolaine 09/12/2016 17:50

Tu sais, là où l’on regarde n'est pas toujours là où l’on doit marcher... Tout ce processus t'a certainement beaucoup appris sur la vie, sur l'écriture… t'a fait développer ton imagination, ta créativité, ou encore, ta détermination. Ce n'était pas en vain.

Je me sens exactement comme toi. J'ai eu cette belle idée qui a bien grandi, j'y ai beaucoup travaillé, j'ai beaucoup appris, et maintenant, elle ne demande qu'à être lue. Je l'ai même encore une fois réécrite pour qu’un éditeur l’accepte et là, j’en suis à penser à ne pas l’envoyer à cette dernière maison d’édition. Le monde de l’édition change et si l’on veut se réaliser à 100 %, il vaut peut-être mieux prendre soi-même les choses en main. D’accord, s’autoéditer c’est dire adieu aux distributeurs dans les librairies, aux prix littéraires, ou à la reconnaissance des écrivains édités et des médias. Mais bon, si ton but est d’être lue, alors pourquoi pas?

Rebecca G. 12/12/2016 10:16

Exact. C'est ce à quoi je pense de plus en plus... ;)

écureuil bleu 09/12/2016 11:27

Tu as raison de continuer à y croire. Le Livre de Poche avec Kobo cherche de nouveaux livres à éditer. Tu pourrais tenter ta chance... Bisous

Rebecca G. 12/12/2016 10:17

Kobo? Pourquoi pas. Je vais aller voir de quoi il en retourne... Mais je crois que Kindle touche un public beaucoup plus large, non?

Melle Bulle 08/12/2016 21:15

en lisant ton article, je fredonnais "j'y crois encore" de L. Fabian !
Tu as bien raison, c'est ce qui fera ta force et moi je suis sûre qu'il y a quelque part un éditeur qui te donnera ta chance :)

Rebecca G. 12/12/2016 10:18

Eh bien espérons... encore!! Bisous! :)

Jeanne-Marie 08/12/2016 09:41

Continue à te battre Rebecca, j'admire ton courage et ta ténacité mais tes personnages le méritent bien. Je suis persuadée que nous le verrons en librairie pour le bonheur d'un grand nombre de fans dont nous sommes toutes et tous sur ce blog. Courage et tendres baisers.

Rebecca G. 08/12/2016 15:23

Merci de tout coeur pour ton soutien, Jeanne-Marie. C'est grâce à des lecteurs comme toi que je tiens bon... ! :)

Nell 07/12/2016 21:02

Ma Rebecca,
tu y mets tellement de hargne et d'espoir que tu le fais vivre rien que d'en parler. Alors poursuis ton rêve, continue de le faire vivre car cette porte s'ouvrira un jour pour toi. Tes personnages t'aiment. C'est pour cela qu'ils te hantent. Eux savent, peut-être, leur devenir, qui sait. Je t'embrasse en te disant que je viens de t'écrire, et ce n'est pas facile du tout, avec ma tablette. J'espère avoir mon ordi très vite. Belle soirée, ma belle et à bientôt

Rebecca G. 08/12/2016 15:24

Ah! Bravo à toi et merci d'avoir fait cet effort pour moi!!! Ça me touche!! Merci de ton soutien, Nell. <3

Quichottine 07/12/2016 08:04

Je n'ai pas vraiment laissé tomber l'idée d'être éditée un jour, autrement qu'à compte d'auteur ou en auto-édition... alors, il me semble que tu as raison d'y croire.
Tout dépendra d'une rencontre, au bon moment.
Bises et douce journée.

Rebecca G. 08/12/2016 15:26

Ahhhh, tu me fais bien plaisir!! Tu as raison, on ne sait jamais ce que la vie nous réserve...!! :D Bisous

aimela 06/12/2016 20:38

Tu as raison d'y croire et il faut continuer à le faire, un jour ton roman sera à la devanture d'une librairie. Je croise les doigts pour cela :)

Rebecca G. 08/12/2016 15:26

Oh, c'est gentil Aimela. Merci merci merci!! :D <3

jai50ans 06/12/2016 19:54

Si toutes les portes se forment dis-toi bien qu'il y en a surement une que t'as pas vu. On continue, on te soutient.

Rebecca G. 08/12/2016 15:27

Merci pour tes encouragements! Ça me fait beaucoup de biens. :D Merciiiii <3

Peter Dussoni 06/12/2016 18:01

Pourquoi devais-je écrire ce livre ?

Pourquoi m’est-il tombé dessus sans que je le veuille ?

C'est exactement ça. A croire que parfois les lignes nous sont presque dictées par les personnages du livre, eux même...
Il faut lutter pour le faire partager. ne pas abandonner. Vous savez ce que j'ai moi même décidé de faire, en désespoir de cause. Mais il y a d'autre moyen, comme l'auto-édition, effectivement.
Néanmoins, néanmoins, le but étant vraiment de le faire partager par le plus grand nombre, je me demande si il sera plus lu, si édité, ou plus lu, sur la toile, sur un blog correctement référencé. Une fois le livre imprimé, il part chez le particulier, sans jamais que nous sachions ce qu'il en pense. Sur le net, un com, un mail, un encouragement, le nombre de personne qui se connecte... On est peut être plus proche... Maintenant, ce n'est que mon avis à moi, après avoir, en vain, tenté 13 éditeurs. Je vous souhaite réellement de réussir ce parcours du combattant. Prouvez-nous que l'on peut y arriver. Franchement, ça décidera certainement beaucoup de gens à franchir le pas et à finir, commencer, tenter un livre...

Rebecca G. 08/12/2016 15:38

Evidemment, en tant qu'auteur, nous partageons les mêmes sentiments... J'espère un jour pouvoir redonner espoir à beaucoup d'entre nous qui doutons ou abandonnons. C'est vraiment dommage. Sur Wattpad, ou même en auto-édition, j'ai découvert des gens qui ont vraiment un talent fou (je pense en particulier à Luca Tahtieazym, auteur du roman "L'ombre" en auto-édition qui est incroyable!!) et qui méritent d'être lus et reconnus.

Lien à visiter:

https://www.amazon.fr/Luca-Tahtieazym/e/B01FDB7ST6/ref=dp_byline_cont_book_1

Maëlle B.F. 06/12/2016 15:22

J'ai beaucoup aimé ton article. Oui, il faut y croire. Cette volonté que ce roman soit partagé sera réalisée comme le dit Manou. Tu aimerais passer par la grande porte et tu fais bien de t'en donner les moyens !

J'aime beaucoup la façon dont tu as partagé ta façon d'écrire et dont tu nous laisses apercevoir tes personnages si exigeants, cela me donne d'autant plus envie de les rencontrer.

Rebecca G. 08/12/2016 15:40

:) Par la grande porte pas forcément. Peu importe en fait. J'aimerais juste partager.
J'espère que tu pourras bientôt faire leur connaissance!! ;) Bisous.

manou 06/12/2016 15:00

Ton bébé sera édité un jour ! Le problème est de savoir comment et quand... Beaucoup de gens ont recours à l'autoédition et se retrouve propulsé sur le devant de la scène par le bouche à oreille qui fonctionne super bien aujourd'hui grâce à internet. Attend d'avoir toutes tes réponses et ensuite, tu trouveras forcément une solution à ta mesure...En tous les cas n'abandonne pas ! Bisous

Rebecca G. 08/12/2016 15:40

Bah, on verra bien Manou! Merci de m'encourager. Bisous. <3

jill bill 06/12/2016 14:26

Bonjour Rebecca.. C'est vrai qu'après un travail acharné, l'écriture en un vrai, alors s'en aller mourir dans un tiroir ça n'a rien de joyeux, côté partage, et pour être lu... faut éditer !! Soit par l'une de ces grandes maisons, soit en auto-édition... Son livre c'est comme un enfant dont est le fier parent... la vie réserve aussi de bonnes surprises, alors qui sait... ;-) bon reste 2016 avec cette surprise attendue... jill

Rebecca G. 08/12/2016 15:43

Ahhh Jill!!! Toujours la première à m'encourager!! :D Merciiiiiii!!!! <3