Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Fil d'Argent (Rebecca G.)

Comment j’ai découvert un chef-d’œuvre !

2 Avril 2017 , Rédigé par Rebecca G. Publié dans #Lectures

 

Comment j’ai découvert un chef-d’œuvre !

 

CHAOS de Luca Tahtieazym

Comment j’ai découvert un chef-d’œuvre !
Comment j’ai découvert un chef-d’œuvre !

 

Auteur au nom imprononçable, Luca Tahtieazym, qui se surnomme lui-même Luca Tahtiemachin, est l’auteur de quatre romans :

- un thriller désespéré ayant pour cadre notre monde recouvert par une neige qui ne cesse plus de tomber (CHAOS),

 

- un diptyque sur la quête d’identité au suspens haletant (L’OMBRE et LE ROMAN INACHEVÉ)

 

- et un OLNI flirtant avec l’humour et la philosophie (BAGATELLE ET LA CHAMADE DES CŒURS PERDUS), unique en son genre et finalement inclassable.

 

VERSUS, son prochain roman, un polar où un tueur en série inverse les rôles et mène l’enquête, paraîtra début mai 2017.
 

Des intrigues soignées, des histoires originales et des personnages tourmentés et attachants forment un cocktail atypique qui vous bousculera dans vos habitudes de lecture. (Descriptif d’Amazon)

 

 

Tous ces livres coûtent entre 1,95 et 3,50 euros en version numérique Kindle.

Pourquoi se priverait-on ???

 

Pour en savoir plus, c’est ici :

 

J’ai découvert Luca (qui me pardonnera de ne pas écrire chaque fois son nom de famille) par « hasard », en surfant d’abord sur différents blogs littéraires, puis sur Amazon. J’avais aperçu plusieurs fois la couverture du livre « L’Ombre » et, intriguée, je me suis laissé tenter… en me disant qu’à ce prix-là en numérique, je ne risquais pas grand-chose (d’autant plus que j’avais lu l’extrait mis en ligne sur le site et que j’avais été soufflée par l’écriture percutante de l’auteur).

Eh bien, autant dire que je n’ai pas du tout été déçue… bien au contraire !

Je lui ai d’ailleurs écrit un mail enflammé, sitôt ma lecture terminée, pour lui dire à quel point j’avais trouvé son roman incroyable ! Et aussi à quel point j’étais étonnée qu’il n’ait pas encore été contacté par un éditeur… (Il m’a d’ailleurs répondu, avec beaucoup de gentillesse et d’humour)

Soit dit en passant, cela faisait un bien fou de voir que oui, les auteurs auto-édités peuvent avoir du talent !! Et quel talent (largement au-dessus de certains auteurs publiés et renommés, je vous l’assure)!!!

 

Voilà donc pour le petit récit de ma découverte de cet auteur hors-du-commun. Mais c’est de son premier roman, CHAOS (publié en mai 2016), que j’aimerais vous parler à présent.

Je vous laisse découvrir le résumé affiché sur Amazon (et qui doit être, je présume, de la main de l’auteur lui-même) :

 

« Il neige.
Mais, sans que personne n’ait pu l’anticiper, les flocons ne cessent plus de tomber et, au fil des semaines et des mois qui passent, recouvrent peu à peu les vestiges du monde tel que nous le connaissions.
Les survivants tentent de s’organiser. Parmi eux, une femme. Seule et livrée à elle-même.
Dans un déchaînement de violence et de désespoir, elle cherche un homme pour le tuer et ni les loups ni les tempêtes ne pourront l’empêcher de se venger. »

 

Parler de ce roman n’est pas chose aisée.

J’ai comme l’impression que tout ce que je pourrai dire sera en deçà de sa valeur réelle. Comment vous transmettre la richesse de tout ce qu’il contient… ?

Je pourrais vous parler du style impeccable, comparable à certains écrits classiques américains.

Je pourrais vous parler de la richesse, de la justesse et de la beauté du vocabulaire employé.

Je pourrais vous parler du côté visuel et sensoriel des descriptions : vous ne lisez pas seulement l’action, vous la vivez ! Luca vous projette instantanément dans son monde, vous fait toucher du doigt ses personnages, et ressentir ce qu’ils ressentent. Sincèrement, j’ai oublié que j’avais une liseuse entre les mains : j’avais plutôt l’impression de voir un film ; pire, de sentir le souffle glacial brûler ma peau et la peur instinctive me prendre aux tripes. Impression que je ne ressens généralement qu’avec de grands auteurs tels que Stephen King ou John Steinbeck.

Je pourrais vous parler de l’intrigue remarquablement bien menée, de l’enchaînement continu des événements, de la façon dont il m’était impossible d’abandonner ce livre avant que mes yeux ne remportent la bataille en se fermant d’eux-mêmes.

Je pourrais aussi vous parler de la profondeur des messages transmis, de l’analyse impitoyable de la nature humaine et du rôle des valeurs morales.

Mais je vais plutôt tenter de vous planter le décor pour vous donner un aperçu de ce qui vous attend.

 

Imaginez le Blanc.

Imaginez un monde blanc. Entièrement blanc.

Imaginez de la neige à perte de vue, de tous côtés. Le relief de la planète entièrement enseveli sur plusieurs centaines de mètres de neige compacte. Plus de villes, plus d’arbres, à peine quelques sommets de montagnes ici et là. Et ces flocons qui tombent en continu, depuis des jours, des semaines, des mois : depuis 1 an exactement. Une poignée de survivants et la majorité de l’humanité décimée.

Comment cela a-t-il été possible ?

Eh bien imaginez qu’un jour, soudain, sans que personne n’ait pu le prévoir, il se soit mis à neiger en Afrique. Et imaginez qu’il se soit mis à neiger sur toute la surface du globe.

Imaginez l’étonnement, l’hilarité, puis l’inquiétude… Imaginez que les chasse-neige soient rapidement dépassés devant une neige tombant 24h sur 24 : plus de circulation, et certaines personnes coincées chez elles. Même en déblayant certains passages, des murs de neige ne manquent pas de se former un peu partout… Les véhicules sont ensevelis, le niveau du sol monte, les entrées d’immeubles finalement condamnées, les maisons plus basses sont recouvertes, les magasins, les bureaux, et tous ceux qui se sont réfugiés à l’intérieur contre les intempéries sont pris au piège. Entre-temps, il y a eu les pillages, les maladies et les morts. Par milliers.

Seuls ceux qui acceptent l’idée de se déplacer continuellement peuvent survivre. Une tente plantée en un endroit devra être bougée à un autre endroit quelques jours plus tard, sous peine d’être ensevelie elle aussi, puisque le niveau du sol continue de monter inexorablement…

Bientôt plus de végétation. Ni d’arbres. Manger devient une lutte. Etrangement, même en l’absence de végétaux, des oiseaux, des petits rongeurs, des lapins et même des daims vivent encore.

La chasse reste la seule solution pour ceux qui ont encore des principes. Pour les autres, il y a le meurtre et le vol… ou bien le cannibalisme.

Mais il y a aussi les loups. Qui se nourrissent des humains les plus faibles et se multiplient dangereusement. Des meutes, des hordes qui n’ont plus peur des Hommes. Qui portent l’assaut et qui dévorent.

Voilà pour le décor initial.

 

Et dans cet univers effroyable, il y a une femme. Rescapée d’une attaque de loups. Seule.

Seule, mais non sans défense. Elle est équipée contre le climat, elle est armée, et elle est animée d’une rage qui la porte vers l’horizon. Car elle a un but.

Le retrouver Lui, et le tuer Lui. Pour se venger.

 

 

 

 

Comment j’ai découvert un chef-d’œuvre !
Comment j’ai découvert un chef-d’œuvre !
Comment j’ai découvert un chef-d’œuvre !
Comment j’ai découvert un chef-d’œuvre !
Comment j’ai découvert un chef-d’œuvre !
Comment j’ai découvert un chef-d’œuvre !
Comment j’ai découvert un chef-d’œuvre !
Comment j’ai découvert un chef-d’œuvre !
Comment j’ai découvert un chef-d’œuvre !

 

 

Voilà. Ce livre est un bijou. Une perle. Un véritable chef-d’œuvre.

Il m’a un peu rappelé « The Revenant » de Michael Punke que j’avais lu il y a quelques temps et que j’ai chroniqué ici.

Une femme au lieu d’un homme. Des loups, au lieu d’une ourse. Une victime trahie et abandonnée. Une survie en milieu hostile. Une rage et une soif de vengeance. Un courage hors-du-commun.

Mais, bien entendu, les deux récits sont très différents. De par le contexte, de par les évènements et de par le dénouement.

 

Une lecture que je vous recommande impérativement!!

Vous avez encore une chance de découvrir Luca Tahtieazym en « avant-première »… parce que dans quelques mois peut-être (dans quelques années, c’est certain), il sera un écrivain célèbre.

Il ne peut en être autrement !

A savoir quelle maison d’éditions aura l’honneur et le privilège de le publier…

Personnellement, j’aimerais bien que ce soit Bragelonne. Simplement parce qu’ils le méritent.

 

A bientôt pour une prochaine chronique,

Reb

 

Aviez-vous déjà entendu parler de Luca Tahtieazym ? Avez-vous lu un de ses livres ???

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Corinne 27/08/2017 09:35

Votre enthousiasme est communicatif, vous me donnez envie de lire ses autres livres meme si je suis convaincue déjà grâce à Elise. Le Tahtimachin m'a bien fait rire, le dire c'est bon mais il me reste des difficultés pour l'écrire :-) surtout avec le H, mais ça va venir ...

Rebecca G. 13/09/2017 13:40

:D

Corinne 28/08/2017 08:33

Je l'écris tellement partout que ça commence à entrer :-)

Rebecca G. 27/08/2017 23:17

Chaos tient une place particulière dans mon cœur. Pour moi, c'est le plus beau de ses romans. Et pour son nom, il suffit de l'apprendre par cœur, ensuite, ça va tout seul! ;)

Griboulette 16/04/2017 14:25

Et ben dis donc je pense que ça veut dire qu'il faut que je le lise :D
Je suis très influençable ! ♥

Rebecca G. 16/04/2017 14:39

Oui, essaye. Tu me diras ce que tu en auras pensé...

Marjolaine 09/04/2017 22:17

Bref, tu as aimé... Lol. Enfin, je crois... Preuve que les auto-édités ne sont pas plus mauvais que les autres et qu'ils méritent autant leur chance ! Merci du partage.

Rebecca G. 09/04/2017 22:40

Bon, je ne dis pas non plus que TOUS les auto-édités sont aussi bons, hein...!! Sincèrement, il est largement au-dessus de la moyenne, même de beaucoup d'édités par des maisons classiques...
Luca est un véritable écrivain.

Miss Paumée 05/04/2017 13:28

Je ne connais pas, mais tu en parles si bien que ça donne envie! Je fonce!

Rebecca G. 05/04/2017 23:12

Si oui, fais lui une belle chronique: il le mérite!! ;)

Rebecca G. 05/04/2017 23:11

Merci de me faire confiance!! J'espère que tu aimeras autant que moi... ;)

sandrine isac 03/04/2017 08:01

Bel article, très intéressant. J'ai cet auteur dans ma liseuse mais pas encore lu. Vu ce que tu en pense, j'ai hâte ! Bises Rebecca :)

Rebecca G. 03/04/2017 21:54

Génial!!! Quel titre as-tu???

Nell 02/04/2017 20:05

Eh! bien tu vois que l'auto- édition est super et qu'elle permet à de fameux auteurs de pouvoir percer. Alors ne désespère pas. De l'enthousiasme pour cet auteur que je ne connais pas d tout. Tu en parles avec envie... Belle soirée, Rebecca et gros bisous

Rebecca G. 03/04/2017 21:54

Oui, ça fait vraiment plaisir à voir. C'est un excellent écrivain.

Quichottine 02/04/2017 18:19

Je ne le connaissais pas du tout.
Merci pour ta chronique enthousiaste, tu donnes envie d'en savoir davantage.
Bisous et douce soirée.

Rebecca G. 02/04/2017 18:56

C'est vraiment un auteur à découvrir!!!

Carole94p 02/04/2017 17:47

Je ne connaissais pas du tout l'auteur ou ses romans. Mais tu as raison, le nom est hyper compliqué à lire ! En tout cas, j'ai découvert grâce à toi, je vais regarder ça se plus près.

Rebecca G. 02/04/2017 18:56

Essaye "L'Ombre", tu devrais aimer!

manou 02/04/2017 17:21

Je ne connaissais pas non plus Luca au nom imprononçable mais ce que tu en dis, me donne envie d'essayer de le connaître et la version numérique ne me fait pas peur puisque j'ai une liseuse Kindle moi aussi. J'en prends note et merci pour ta chronique passionnée, je vois bien que cela te remonte le moral de voir que des auteurs auto-édités peuvent avoir un talent fou. Je te l'avais dit ! Bisous et à bientôt

Rebecca G. 02/04/2017 18:58

:D Oh, oui! Ça me fait du bien!! ;) En version numérique, franchement, c'est donné!! Fonce...

cathycat 02/04/2017 13:56

Comme tu as raison de mettre en avant cet auteur, que je ne connais pas mais qui t'a définitivement conquise. J'aimerais qu'il soit édité pour pouvoir découvrir ce roman qui t'a fait vibrer car sur l'ordinateur... je ne me vois pas lire un roman entier et j'ai besoin du papier, ça fait partie pour moi du plaisir de la lecture... Cette histoire a l'air en tout cas de prendre le lecteur dans ses lignes et de ne plus le lâcher... Une belle découverte c'est sûr. Alors messieurs de Bragelonne, laissez-vous tenter... C'est vrai que dans ce que tu nous avais raconté de tes pérégrinations, Luca T a l'air pile poil dans leur ligne éditoriale... Bisous

Rebecca G. 02/04/2017 19:01

Tous ses livres existent en VERSION PAPIER!!! Vas voir sur Amazon, ils y sont, pour 16,90 euros.

Caroline 02/04/2017 13:04

Ce n'est pas trop mon style de livre, du moins pas celui dont j'ai envie en ce moment ( puis je ne lis pas en numérique, tu le sais bien..) mais ta chronique et ton enthousiasme donne vraiment envie ! Je me laisserai peut-être tenter mais plus tard ;)

Est-ce que cet écrivain t'a motivée pour l'auto-édition? :D

Rebecca G. 02/04/2017 19:54

Mais je suis quand même triste de ne pas t avoir entièrement convaincue... Surtout que, te connaissant, je suis sûre que ce livre te plairait... ;)

Rebecca G. 02/04/2017 19:04

Non, j'étais déjà motivée avant de le découvrir. Ça m'a juste confortée dans le fait que tous les bons n'étaient pas forcément publiés par des éditeurs classiques et que tous les auto-publiés n'étaient pas forcément nuls! ;)

Livia 02/04/2017 11:49

Je ne connaissais pas Luca Thatieazym (il faut se le mettre en bouche), mais tu me donnes une furieuse envie de le connaître et je vais aller tout de suite sur Amazon pour sinon acheter ce chaos, mais le mettre dans ma liste d'envie, (je n'aime pas les kindle.. Merci

Rebecca G. 02/04/2017 19:56

Oh comme je suis contente Livia!! Sache que ses livres sont AUSSI DISPONIBLES EN VERSION PAPIER!! :D

Maëlle B. F. 02/04/2017 11:02

Ah tu piques grandement ma curiosité ! Vend-il une version auto-éditée en format papier ? (oui je suis de la vieille école et quand j'ai le choix je préfère le papieeeeer ! )

Vraiment bien envie de lire Chaos :)

Rebecca G. 02/04/2017 19:59

Enfin je respecte tes choix... Mais si certaines scenes sont assez violentes pour les besoins du contexte, ce n est jamais "malsain"....

Rebecca G. 02/04/2017 19:58

VAS VOIR LES COMMENTAIRES SUR AMAZON, TU CHANGERAS PEUT ÊTRE D AVIS!! Je ne l ai pas trouvé "violent à outrance"... Franchement, ça ne m a pas choquée....

Maëlle B. F. 02/04/2017 11:11

Bon en fait, je viens de faire un tour sur babelio (attention risque de spoilers si vous y allez) pour lire d'autres critiques et surtout extraits et.... nope ! pas pour moi, beaucoup trop violent, je sais qu'il y a des choses que je n'accepte pas de lire surtout quand ce n'est pas réel (quand c'est historique, il y a la prise de conscience d'une dure réalité).

jill bill 02/04/2017 09:28

Je découvre, au nom imprononçable, certes, oui... !! Ah parfois les auteurs édités connus, no comment... c'est comme dans la chanson, l'amateur qui bat le pro... merci Rebecca... bises

Rebecca G. 02/04/2017 20:00

Idem pour TES ecrits, ma chère.... :)